Responsive menu

Saveurs de Colombie

  Circuits, Culturel Retour à la liste

Avis sur le voyage


Saveurs de Colombie

Fermer
En savoir plus

Du 6 au 18 novembre 2019.


La Colombie est l’une des plus belles destinations d’Amérique du Sud qui ouvre ses portes au voyageur ! Si les conquistadors espagnols étaient convaincus que le fameux El Dorado se trouvait sur ces terres, ce n’est peut-être pas un hasard… Car la Colombie possède bien des richesses, naturelles et culturelles. Des cimes enneigées à l’immensité verte de l’Amazonie, des plaines infinies de l’Est aux collines de la Zona cafetera (région du café), du désert de La Guajira au sable blond des plages des Caraïbes, voici un pays d’une incroyable diversité.


Votre Destination

 
La chaleur humaine
 
Si l'on met bout à bout le calendrier des festivités dans chaque département et le nombre de jours fériés, on se rend compte qu'il y a au moins une fête par jour en Colombie. Que ce soit lors des processions de la Semaine sainte, du carnaval de Barranquilla, ou des fêtes sur les places aux sons des orchestres, la joie de vivre colombienne est palpable à chaque instant. La Colombie aime danser, chanter, s'enivrer ! L'hospitalité, l'enthousiasme, la spontanéité et la bonne humeur des Colombiens sont généralement ce que l'on retient le plus d'un voyage en Colombie.
 
La nature omniprésente
 
La communion avec la nature est facile en Colombie, tant les zones vierges de toute présence humaine sont nombreuses. Les cordillères aux vallées verdoyantes, les sommets enneigés, les immenses llanos (plaines inondables) de l'est, les fleuves puissants, les plages sauvages du Pacifique sont autant d'endroits où la nature s'impose. Dans les régions rurales, les fermes traditionnelles se tournent de plus en plus vers l'agro-tourisme, accueillant les étrangers en quête de verts pâturages et d'une culture paysanne authentique.
 
Le patrimoine historique et culturel
 
Les mélanges de cultures pré-hispaniques, africaines et espagnoles, fusionnées dans la République et la modernité, font de la Colombie un territoire où le patrimoine saute aux yeux ; architecture des grandes villes mêlant gratte-ciel et maisons coloniales, vestiges archéologiques des civilisations précolombiennes, villages amérindiens le long des fleuves ou dans les montagnes... La Colombie est une mosaïque de peuples, avec des particularités culturelles et de nombreux trésors cachés.

Notre philosophie de voyage

 
Le tourisme est une activité en pleine expansion. On voyage aujourd’hui de plus en plus souvent et de plus en plus loin, et c’est tant mieux ! Cependant, n’est pas « voyageur* » qui veut. Avant de partir, où que ce soit, avec qui que ce soit, ne perdez jamais de vue deux choses principales…
 
« Voyager » implique nécessairement la rencontre de l’Autre. Que cet Autre habite le pays que vous découvrez ou fait partie de vos compagnons de voyage, il mérite la chose la plus importante au monde, à savoir le respect. Nous vous conseillons de vous informer sur les réalités quotidiennes d’un pays avant d’entreprendre de le visiter, car vous devrez vous adapter à ses réalités et non le contraire. De même, il faut avoir à l’esprit que « voyager en groupe » exige de chacun la sociabilité, la politesse et le respect des consignes.
 
Egalement, un « voyage », même organisé, reste un voyage. Il arrive que des circonstances exceptionnelles ou inattendues viennent bousculer l’organisation. Il appartient aux voyageurs de s’adapter avec philosophie aux impondérables. 
 
« Si vous voulez que la vie vous sourit, apportez-lui d’abord votre bonne humeur » (Spinoza)



UTAN namur
 

Informations

 


Informations pratiques

 
Formalités
 
Un passeport international valable 6 mois après le départ. Pour les ressortissants belge, il n’y a pas besoin de visa.
 
Argent – Change
 
Monnaies en usage - La monnaie nationale est le peso colombien (COP), que l’on abrège avec le signe du... $.  Début 2019, 1 € valait environ 3 500 $.
 
Le dollar américain est accepté, mais pour les europééens, aucun intérêt. Utilisez les pesos colombiens. Il existe des billets de 1 000, 5 000, 10 000, 20 000 $ et 50 000 $. Ensuite des pièces de 500, 200 et 100 $.
 
Conseil : attention aux billets, car on peut confondre les billets de 1 000 et 10 000, ainsi que les
2 000 et les 20 000. De même pour les pièces de monnaie, certaines n’ont pas le même aspect mais cependant la même valeur !
 
Pour changer de l’argent, vous avez le choix entre les banques et les casas de cambio. Dans un cas comme dans l’autre, il faut présenter son passeport. Les procédures sont assez longues et fastidieuses ; empreintes, signature d’une multitude de papiers etc
 
Bon à savoir : le taux de change appliqué lors des retraits aux distributeurs est généralement meilleur que celui proposé par les banques ou les casas de cambio. Nous aurons tendance à privilégier le retrait aux automates pour une question de rapidité. Veillez dès lors demander à votre banque de lever la sécurité sur votre carte pour une utilisation hors Europe. 
 
Change dans la rue : à ne pas faire ! risque certain d’escroquerie et blanchiment d’argent.
 
Taxe
 
La taxe (IVA, équivalent de notre TVA), qui s’applique sur tous les achats, est généralement incluse dans les tarifs indiqués. Une taxe supplémentaire de 3 % est parfois appliquée pour certains paiements par carte de crédit, mais dans ce cas c’est toujours signalé.
 
Pourboire
 
Le pourboire (propina) est une pratique assez courante dans les grandes villes. Dans les restos un peu chic notamment, on laisse entre 5 et 10 % de la somme totale. Certains restos plutôt haut de gamme dans les zones touristiques appliquent automatiquement 10 % de service à la note, ce qui est parfaitement légal.
Dans un hôtel chic, on donne quelque chose au porteur. Enfin, il est d’usage d’arrondir la somme dans les taxis.
 
Décalage horaire
 
La Colombie a un seul fuseau horaire. Il y a 7h de décalage avec la Belgique entre avril et octobre, 6h entre novembre et mars. Au printemps et en été, quand il est 12h en Belgique, il est 5h du matin en Colombie (-7h). En hiver, quand il est 12h en Belgique, il est 6h du matin en Colombie (-6h).
 
Climat, Géographie
 
Avec une géographie aussi variée (côtes caraïbe et pacifique, régions andines, Amazonie... région désertique), il n’est pas étonnant de rencontrer des variations climatiques importantes. Mais celles-ci sont avant tout dues au taux d’humidité ambiant et surtout à l’altitude à laquelle vous vous trouvez.
Le climat est donc plus déterminé par le niveau de précipitations que par les variations de température. En effet, la proximité de l’équateur offre au pays une stabilité climatique générale qui atténue l’effet géographique. La température moyenne de la Colombie est donc agréable tout au long de l’année. Pas de froid polaire (sauf en haute altitude), et pas de canicule insupportable.
 
Électricité
 
Le courant est de 110 volts. Les prises ont 2 fiches plates. Certaines sont à 3 fiches, 2 plates et 1 ronde. Il est donc nécessaire d’avoir un adaptateur à 2 fiches plates ou un adaptateur universel.
 
Poste
 
Le service postal colombien s’appelle 4-72 (Servicio de envíos de Colombia). Il fonctionne mal, mais à titre indicatif, le prix d’un timbre pour une carte postale vers l’international coûte entre 2 200 et 3 300 $ selon le pays (environ 2 700 $ vers la France) ; entre 3 400 et 6 900 $ (4 700 $ vers la France) pour un envoi sous enveloppe (jusqu’à 20 g).
 
Toutefois, pas facile de dégoter une agence 4-72 hormis dans les grandes villes, et pas de boîte aux lettres à l’aéroport El Dorado de Bogotá (à bon entendeur !).
 
Artisanat, achats et souvenirs de Colombie
 
La Colombie est le premier producteur mondial d’émeraudes. Le pays compte plus de 150 mines produisant des émeraudes de très haute qualité, particulièrement prisées car atteignant souvent les 20 carats. Cette pierre précieuse a beaucoup de similitudes avec des pierres fines de la même famille comme la tourmaline verte, le jade ou l’aigue-marine. Mais l’éclat et la transparence de l’émeraude n’ont pas leurs pareils.
 
Sur la côte caraïbe, notamment à Cartagena, on trouve en vente sur les stands de rues et les marchés d’artisanat de beaux chapeaux de paille (vueltiaos), évoquant un peu le panama de l’Équateur voisin.
 
Également un bel artisanat indien, en particulier celui des Wayúus de la péninsule de Guajira, avec beaucoup de tissages très colorés, sacs, hamacs, vêtements, etc., ainsi que de la vannerie.
 
Pas mal de bijoux aussi, en argent ciselé à Mompox par exemple (bijoux en filigrane), la spécialité locale, en or dans les bijouteries agréées des grandes villes. Mais aussi partout sur la côte, plein de bracelets en macramé ou en tissu, à l’instar des bracelets brésiliens.
 
Drogue
 
Est il utilte de rappeler qu’il est formellement interdit de transporter, consommer ou vendre de la drogue sous quelque forme que ce soit en Colombie. Un touriste pris en train de consommer ou transporter des substances illicites est passible de prison.
Dans les quartiers branchés des grandes villes, le soir venu, autour des bars et des boîtes à la mode on vous proposera en permanence de la cocaïne à prix défiant toute concurrence. Évidemment, en Colombie, on est en circuit court ! Les petits dealers trouvent toujours une bonne clientèle, notamment américaine. Inutile de vous dire qu’on déconseille formellement l’expérience. Même si le pays est l’un des producteurs de drogues les plus importants d’Amérique latine, la population voit d’un très mauvais œil les consommateurs, notamment les touristes qui favorisent indirectement le trafic. Sans parler des risques encourus... Même chose pour la marijuana.
 

Programme

  • Mercredi 06/11 : Namur - Amsterdam - Bogota

    Départ matinal de Namur en car en direction d’Amsterdam. Vol KL741 à destination de Bogota. Décollage à 09h30 et arrivée à 14h25. 
    Accueil à l’aéroport international de Bogota « El Dorado » par votre guide francophone et transfert jusqu’à l’hôtel situé dans le centre historique de Bogota.

    Sur un vaste plateau des Andes, à 2 600 mètres d’altitude, la capitale de la Colombie, avoisinant les 8 millions d’habitants, est un centre culturel et économique incontournable du pays mais également une métropole dynamique et moderne où convergent des personnes venant de tout horizon.

    Arrivée à l’hôtel BH BICENTENARIO 3* et installation à l’hôtel. Dîner et nuitée.
  • Jeudi 07/11: Bogota

    Petit-déjeuner à l’hôtel.
     
    Départ matinal pour le marché de Paloquemao où l’on trouve une grande variété de fruits et légumes exotiques ainsi qu’un impressionnant étalage de fleurs. La Colombie est le deuxième exportateur mondial de fleurs. Ce lieu haut en couleurs et en senteurs mettra nos sens en éveil. Dégustation de fruits au cœur du marché de Paloquemao.
     
    En Colombie, les places de marché sont les lieux préférés des habitants lorsqu'il s'agit d'acheter des fruits, des légumes, des céréales et de façon générale tout autre produit. Celles-ci sont très populaires et se trouvent aussi bien dans les petits villages que dans les grandes villes comme Bogota.
     
    Retour dans le centre historique.
    Visite du musée de l’or pour découvrir la plus grande collection d’Amérique Latine de pièces en or et de métallurgies des diverses cultures précolombiennes. Une visite qui nous plongera dans
    l’histoire d’avant la Conquête. 
     
    Le véritable trésor que présente ce musée, ce n’est pas la collection d’objets précieux en elle-même, mais bien la pensée qui leur a donné un sens. Au fil de la visite, vous comprendrez combien l’or, lié au Soleil (pour les peuples indigènes, l’or est la "sueur du Soleil"), occupe une place particulière dans les civilisations préhispaniques : symbole de pouvoir, ce métal précieux est avant tout destiné aux élites politiques et religieuses des différents peuples préhispaniques. Les hommes voyaient en cette matière, pour son aspect brillant plus que pour sa valeur, le moyen d’expression idéal de leurs préoccupations philosophiques et religieuses.
     
    Déjeuner dans un restaurant au cœur de la Candelaria afin de découvrir des spécialités locales telles que « l’Ajiaco Santafereño » ou encore le « Tamal ».
     
    Après le déjeuner nous découvrirons l’église Santa Clara. Ancien temple datant du 17eme siècle, l’église est aujourd’hui l’un des musées d’art religieux les plus importants du pays. Malgré son extérieur en style massif, c’est une église (aujourd’hui musées) richement décorée à l’intérieur. On notera une décoration florale très chargée, symbolisme du jardin d’Eden.
     
    Un parcours à pied dans la Candelaria, le quartier historique et colonial de la Capitale qui nous permettra de sentir ce qu’était la « Santa Fé de Bogota » autrefois : le charme de ses maisons dites « casonas » aux couleurs vives et aux patios fleuris ; mais également ses places telles que la Plaza « Chorro de Quevedo » aux ruelles étroites, symbole de la création de Bogota et lieu de rencontre des artistes bohèmes.
    Vous descendrez ensuite jusqu’à la place Bolivar ou Plaza Mayor, lieu historique de la Colombie où nous observerons le Capitole, la Mairie, le Palais de justice, la Cathédrale Primada, la chapelle du Sagrario mais aussi « La casa Nariño » qui abrite la résidence présidentielle.
    Durant l’après-midi, visite de la fondation Botero, charmante demeure coloniale où l’on peut admirer l’importante collection d’œuvres de l’artiste colombien le plus célèbre, aux côtés d’un grand nombre de chefs d’œuvres des plus grands de l’impressionnisme et modernisme comme Dali ou Picasso.
     
    Dîner dans un restaurant du centre historique et nuitée à l’hôtel.

  • Vendredi 8/11 : Bogota – Neiva

    Petit-déjeuner matinal à l’hôtel et transfert en direction de l’aéroport de Bogota pour un vol intérieur à destination de Neiva.
    Décolage avec AV9293 Bogota – Neiva 08H30 – 09H42
     
    Arrivée à Neiva et route vers le désert de la Tatacoa.
    Déjeuner pour découvrir le plat typique de la région, la viande de chevreau, dans un restaurant local en face du désert.
     
    Visite du désert de Tatacoa, un site naturel qui vous plongera dans une ambiance de Far West. Durant votre visite vous traverserez le secteur de « Cuzco » où l’érosion a découpé des canyons, ravins et labyrinthes aux couleurs ocres et rougeoyantes. (1h30 de marche facile)
     
    Le désert de Tatacoa ne correspond pas à la définition conventionnelle des déserts, car il ne contient aucune forme de dépôts de sable ou de dunes de sable, mais plutôt un terrain rocheux fortement érodé par des canyons secs qui abritaient des forêts tropicales luxuriantes. Deux régions distinctes se rencontrent dans le désert de Tatacoa, le paysage de Cuzco de couleur ocre et le paysage de Los Hoyos de couleur grise. Le désert de Tatacoa a abrité des milliers d'espèces de plantes et d'animaux à l'époque préhistorique. On pense que le désert héberge les données paléontologiques les plus diverses du continent datant du Miocène et du Pléistocène. Un des plus importants spécimens fossiles a été découvert ici, qui appartenait aux premiers primates du monde. Outre la vie végétale et animale, le désert de Tatacoa présente également des preuves de l'évolution culturelle de l'homme.
     
    Nous terminerons la visite par un superbe point de vue sur le désert et une limonade aromatisée à la Panela (bloc de canne à sucre).
     
    En fin de journée, installation à l’hôtel GHL STYLE 4* à Neiva
    Dîner au restaurant de l’hôtel.

  • Samedi 9/11 : Neiva - San Agustin

    Petit-déjeuner à l’hôtel et route en direction de San Agustin.
    Déjeuner dans un restaurant typique où vous gouterez les spécialités régionales.
     
    Visite du parc archéologique de San Agustin.
    Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, ce fascinant parc archéologique se dresse dans un paysage sauvage impressionnant. On peut y contempler le plus grand ensemble de monuments religieux d’Amérique du Sud comptant plus de 300 statues gigantesques et imposantes (hautes de 4 mètres pour certaines) où sont représentés divinités et animaux mythiques. Ces œuvres d’art sont des témoins de l’imagination et créativité d’une culture des Andes qui connut son apogée entre le I er et le VIII ème siècle.
     
    La visite de ce parc se compose de la découverte des Mesitas dans lesquelles s’y logent d’anciens lieux d’habitation, des tombes et cryptes, de gigantesques statues d’une remarquable finition et monticules artificiels, puis du site de Lavapatas offrant un magnifique panorama. Visite du musée du parc et enfin El Bosque.
     
    C'est vers l'an mil avant notre ère que se développe la civilisation de San Agustin, dans la haute vallée du Rio Magdalena. C'est un peuple d'agriculteurs qui cultive le maïs, le manioc, l'arachide et des tubercules. Dans le même temps ils se révèlent être des sculpteurs de génie qui ont déjà développé un fort sentiment religieux, comme le prouvent les innombrables témoignages lithiques que l'on exhume de nos jours dans la région. Mais ce sont des gens attachés à la terre et une grande part du bestiaire de San Agustin témoigne de leur souci de bonnes récoltes. Plus énigmatiques sont les représentations dites de " double moi ", comme s'il s'agissait d'êtres protecteurs, d'anges gardiens. Pratiquement à la même époque, soit vers l'an huit cent avant notre ère, apparaît Chavin au Pérou, qui reprend le même thème des masques aux dents de félin, puis dans les premiers siècles vient Tiahuanaco sur l'altiplano bolivien, avec une importante statuaire lithique. San Agustin comme Tiahuanaco s'éteindront au douzième siècle.
     
    Installation à l’hôtel AKAWANKA LODGE . Dîner à l’hôtel.

  • Dimanche 10/11 : San Agustin

    Petit-déjeuner à l’hôtel.
    Journée d’excursion à la découverte des environs de San Agustin en chiva. La chiva est un bus bariolé traditionnel et emblématique de la région.
     
    Visite du site archéologique d’Alto de Las Piedras pour découvrir de belles statues dont la plus grande de San Agustín (plus de 3 mètres de haut). Au milieu de tombes décorées de formes géométriques, quelques statues sont parmi les plus connues de San Agustín.
     
    Déjeuner dans un restaurant typique.  .

    Débutez l’après-midi en descendant dans le canyon du fleuve Magdalena. Vous observerez un passage nommée « El estrecho », le point le plus étroit des 1540 kilomètres du fleuve (2.2 m de large). Nous nous arrêterons en chemin pour déguster les fameuses achiras. Les achiras sont des petits biscuits faits à base de fromage frais.
     
    Poursuite de la découverte des environs de San Agustín avec la visite de La Pelota, un site archéologique en pleine nature composé d'un petit plateau, calme et agréable, composée de 2 tombes indigènes avec des statues ornementales.

    Poursuite de la visite d’un des lieux les plus emblématiques de la zone de San Agustín, La Chaquira. Ce site surprend par les figures taillées sur les pierres volcaniques de la zone. Ne partez pas sans avoir profité de la vue exceptionnelle sur le canyon du fleuve Magdalena.
     
    Retour à votre hôtel à San Agustín en fin d’après-midi.
    Dîner au restaurant de l’hôtel.

  • Lundi 11/11 : San Agustin – Popayan

    Petit déjeuner à l’hôtel.
    Départ en direction de Popayán.
    Arrêt en cours de route lors de la traversée du Parc National du Puracé pour découvrir la végétation des « paramos » et des « frailejones ».
     
    Le Paramo (lande en français) est un biotope néotropical d’altitude, qu’on trouve dans la Cordillère des Andes, entre la limite des forêts et les neiges éternelles. La végétation endémique de cette zone, notamment les frailejones, joue un rôle très important dans la rétention d’eau en période des pluies pour ensuite alimenter les villes alentours en eau potable. Le parc est dominé par le Volcan du Puracé culminant à 4650 mètres d’altitude.
     
    Note : la route entre San Agustin et Popayan est en mauvais état sur certains tronçons. Cela peut donc être quelque peu inconfortable mais c’est la seule route reliant ces 2 étapes.
     
    Déjeuner dans un restaurant local. Arrivée à Popayán.
     
    Popayán est considérée comme la capitale religieuse de Colombie avec le plus grand nombre d’églises par habitants. C’est une des villes coloniales les mieux conservées du pays bien que partiellement détruite par un tremblement de terre dans les années 80. Le centre de Popayán constitue un patrimoine historique architectonique réputé mondialement ; de nombreux volcans en activité sont visibles dans la région de Popayán. De plus, Popayán a été la première ville à être nommée ville UNESCO de la gastronomie, comme en témoignent leurs excellentes « empanadas de pipian ».
     
    Dans l’après-midi, visite de la ville de Popayan, de ses églises baroques : Eglise de San Francisco, la Ermita, la Cathédrale Basilica et de ses somptueuses rues en pierre. Découverte de la ville illuminée par ses maisons coloniales aux murs blancs, aux balcons de fer forgé et aux buissons fleuris.
    Pendant la visite nous dégusterons les fameuses « aplanchadas » de Doña Chepa (beignet sucré, spécialités de la ville de Popayán).
     
    Dîner dans un restaurant du centre-ville et logement à l’hôtel DANN MONASTERIO 4* .

  • Mardi 12/11 : Popayan – Cali

    Petit déjeuner à l’hôtel. Route vers Cali et déjeuner en cours de route.
    Arrêt en cours de route à Silvia où tous les mardis, les Guambianos exposent et vendent de l’artisanat traditionnel transformant le marché en un véritable lieu de rencontre et de découverte culturelle.
     
    Arrivée à Cali et Installation à l’hôtel.
    Nous partirons ensuite pour une balade fascinante sur le boulevard ombrage de Rio Cali afin de profiter de ses ponts décorés, de ses peintures et de ses monuments. Nous traverserons le CAM (centre administratif municipal de la ville de Cali) pour terminer sur la petite place Jairo Varela et admirer le monument sonore en hommage à la Salsa Cañela.
     
    Dégustation d’«aborrajados», plat typique de la région Valle del Cauca. 
     
    Santiago de Cali fut fondée le 25 juillet 1536 par le conquistador espagnol Sebastián de Belalcázar près du río Cali, deux ans après que celui-ci eut fondé la ville de Quito en Equateur lors d'une expédition envoyée par Francisco Pizarro.
    Située dans la Vallée du Cauca à une altitude de 995 mètres, Cali s'est développée grâce aux plantations de canne à sucre et l'élevage d'animaux. Pendant longtemps, ce sont surtout des haciendas qui se sont établies au milieu de grandes exploitations agricoles où travaillaient de nombreux esclaves africains.
     Au 18ème siècle Cali était une petite cité au bord du río Cali entourée d'haciendas qui peu à peu se sont urbanisées pour donner naissance aux différents quartiers de la ville.
    Cali continuera de se développer au 19ème siècle grâce aux richesses agricoles de la Vallée du Cauca, exportant des produits très demandés en Europe comme le tabac, la quinine et le café, mais aussi grâce à la découverte de gisements d'or dans la région.
     
    Etant la capitale mondiale de la Salsa, Cali est le siège de la meilleure école de danse (10 fois championnes du monde). Nous aurons la chance de visiter cette école et de profiter des répétitions de certains élèves et groupes de l’école pour quelques pas de danse.
     
    Installation à l’hôtel FOUR POINTS SHERATON CALI 4*
    Dîner à l’hôtel.

  • Mercredi 13/11 : Cali - Région du Café

    Petit déjeuner à l’hôtel.
    Route vers l’hacienda Piedechinche , une maison du 18ème siècle qui abrite le musée de la canne à sucre. Après un premier parcours qui nous permettra de comprendre l’histoire et l’importance de la culture de la canne à sucre dans cette région, nous nous rendrons dans les jardins où sont disposés des petits ranchs présentant les techniques utilisées dans les différentes régions de Colombie pour travailler la canne à sucre.
     
    Nichée au milieu de délicieux jardins qui offrent un bel aperçu de la flore colombienne, l’hacienda Piedechinche était depuis son origine un important centre de production de sucre. Aujourd'hui, l'endroit est un musée dédié à l'art et l'histoire de la production de sucre de haute qualité, une tradition et une spécialité de la région de Valle del Cauca en Colombie. Datant de 1715, sa casa colonial en adobe abrite aujourd’hui le museo de la Cana de Azucar et sa collection d’objets d’époque. La Casa Colonial était parmi les plus avancées dans la région de Valle del Cauca en raison de la structure solide du bâtiment et de la conception complexe en forme de croix. L'endroit est un témoignage vivant des techniques utilisées pour la construction pendant la période coloniale de la Colombie (1550-1810) qui inclut des murs épais d'adobe, des planchers de brique et de hauts plafonds couverts de tuiles d'argile. Les peintures et les sculptures de la maison sont principalement de nature religieuse. Les meubles et autres objets, qui remontent aux 18e, 19e et 20e siècles, donnent un aperçu de la culture et des traditions de la région durant cette période de l'histoire. Beaucoup d'œuvres appartiennent à la renommée école de Quito, une tradition artistique caractérisée par la combinaison et l'adaptation de motifs autochtones et européens, qui se sont développés pendant la période coloniale.
     
    En fin de matinée, départ pour la région du café. 
    Déjeuner en cours de route.
    Arrivée à l’hôtel BOSQUE DEL SAMAN (CASA NOGALES) et installation dans les chambres.
    Dîner à l’hotel.

  • Jeudi 14/11 : Région du Café

    Petit-déjeuner à l’hôtel.
    Départ pour une hacienda et découverte de la culture du café où on nous expliquera tout le processus, de la cueillette jusqu’à la tasse. Cette immersion didactique dans l’univers du café, nous permettra de découvrir les méthodes de collecte et de sélection des grains mais aussi le processus du séchage à la torréfaction des graines jusqu’à obtenir le produit final. Le complexe processus et le soin qu’apportent les ouvriers aux graines de café à chaque étape du processus pour produire un café d’une excellente qualité est surprenant. Dégustation.
     
    Continuation pour le village de Salento.
    Salento est un village où l’on peut aller maintes et maintes fois et qui gardera toujours la magie et l'enchantement de la première visite. Avec des maisons coloniales colorées, des musiciens au coin des rues, une incroyable diversité d’artisanat. Ce charmant village typique de la région du café est incontournable pour tous ceux qui visitent la Colombie.
     
    Départ vers  la vallée de Cocora en Jeep Willys.
    Les Jeep willys ont été importées en Colombie après la guerre pour permettre aux paysans de se déplacer plus facilement dans cette région montagneuse. La Jeep Willys occupe toujours cette fonction mais est également utilisée comme transport touristique.
    Peuplée de palmiers géants qui paraissent plus près du ciel que de la terre, la Vallée de Cócora est un lieu enivrant et d’une rare beauté qui surprend par la diversité de sa faune et de sa flore d’un vert aux multiples nuances. Petite balade au milieu des palmiers de cire (1h30 de marche)
     
    Déjeuner dans un restaurant local avec une superbe vue sur la vallée environnante, l’occasion de déguster la spécialité de la région : la truite au patacón.
     
    Le Triangle du café est une région dynamique de la Colombie qui a donné au pays son symbole le plus emblématique, l’arabica, l’un des meilleurs café du monde. Caractérisée par un paysage accidenté et nichée entre les montagnes de la cordilère centrale des Andes, toute la zone est parsemée de plantations de bananes, de plantain et surtout de café La colombie étant le troisième producteur mondial de café, c’est dans cette région aux conditions climatiques idélaes que l’essentiel de la production nationale est générée. Le saboir-faire des producteurs de café a d’ailleurs donné naissance à un style de vie bien particulier et qui s’esprime par des coutumes, des traditions et des codes vestimentaires uniques à la région.
     
    Après le déjeuner, dégustation de l’un des meilleurs cafés de Colombie dans le village de Salento.
    Petit temps libre à Salento pour découvrir ses ruelles pleines de vie et ses boutiques d’artisanat.
     
    Pour terminer cette journée nous nous essayerons au Tejo, un jeu traditionel colombien qui nous rappelle notre pétanque ! Le jeu consiste à faire exploser un pétard à l’aide d’un galet métalique lancé depuis une certaine distance de la cible.
     
    Retour à l’hôtel pour le dîner et la nuitée.
  • Vendredi 15/11 : Région du Café - Carthagène

    Petit-déjeuner à l’hôtel.
    Départ pour l’aéroport de Pereira et vol vers Carthagène via Bogota.
    Déjeuner libre lors de l’escale à l’aéroport de Bogota.
    Arrivée à Carthagène à 14h00 et transfert pour l’hôtel.
    Dans l’après-midi nous vous proposons de remonter le temps et de revivre quelques moments forts de l’histoire de la ville, premier bastion espagnol établi sur le continent sud-américain. Carthagène a subi les attaques répétées des pirates, dont le plus célèbre le capitaine Francis Drake ! Nous découvrons à pied la beauté de ses monuments, de ses places, de ses églises, ses murailles, témoins des temps passés mais qui défient toujours l’horizon… La visite se fait à pied. Découverte des quartiers de Santo Domingo, de San Diego, de l’église San Pedro Claver, de la place de l’Aduana, de la Torre del reloj et du palais de l’inquisition.
    Visite du musée de l’Emeraude Caribe
     
    Après une reconnaissance initiale de la baie par un ancien compagnon de Christophe Colomb au début du XVIe siècle, c’est le conquistador Pedro de Herredia qui fonde la ville le 1er juin 1533.Celui-ci choisit Calamari, un village amérindien abandonné, niché à l’ouest de l’embouchure du Rio Magdalena, sur la côte nord du futur état colombien. En à peine quelques années, Carthagène des Indes devient l’un des ports majeurs de l’empire espagnol et le principal point d’accès aux Andes. C’est ainsi que les colons pénètrent jusqu’au Pérou. L’or des tribus précolombiennes, les émeraudes et les esclaves transitent par cette plaque tournante du commerce entre ce continent, les Caraïbes et l’Europe. En effet, c’est ici que débarquèrent des miliers d’esclaves africains dont la venue a donné naissance à l’une des cultures les plus originales du pays. La population locale est d’ailleurs très diverse, fruit de siècles de métissage entre indigènes, colons espagnols et esclaves africains.
     
    Le soir, après une petite balade nocturne pour profiter des températures plus agréables, nous dînerons dans un restaurant du centre historique de Carthagène.
    Le centre historique de Carthagène est très vivant avec de nombreux bars, des places avec terrasses, des artistes de rues… Le lieu idéal pour prendre un verre après le dîner et vous laisser aller à l’ambiance festive qui parcoure les rues.
  • Samedi 16/11 : Carthagène

    Petit déjeuner à l’hôtel.
    Visite du quartier de Getsemani.
     
    Quartier historique de Carthagène des indes, c’est dans ce quartier qu’habitaient les esclaves à l’époque coloniale. C’est là qu’en 1811 Pedro Romero, un leader populaire, poussa le cri de la rébellion contre la domination espagnole de ce qui était alors la Nouvelle Granada.
     
    Nous découvrirons la statue en son hommage sur la petite place en face de l’église de la Santísima Trinidad.
    Au cours de la visite, nous dégusterons le fameux raspado, douceur typique de la côte faite de glace râpée et de sirop aux fruits. L’entrelacs des ruelles colorés nous emmènera vers les joueurs de domino qui nous inviterons à leur table pour les affronter ! Ce jeu est pratiqué dans tout le pays mais surtout ici sur la côte, à l’ombre des places publiques.
     
    Nous terminerons cette immersion dans la vie populaire du quartier de Getsemani par une dégustation de fruits tropicaux.
     
    La communauté de la Boquilla. Cette communauté vivant de la pêche et du tourisme offre une ambiance tout à fait différente de la vielle ville de Carthagène. Plus populaire La Boquilla surprend par son ambiance joyeuse et festive tout en décontraction.
     
    Déjeuner fruits de mer à la Boquilla.
     
    Visite de la communauté de la Boquilla en compagnie de votre guide local qui vous expliquera le mode de vie de ses habitants. Les jeunes de la Boquilla, plein d’énergie, nous inviterons à nous essayer à un cours de percussion pour interpréter des rythmes afro caribéens.
    En fin d’après-midi tour en canoë dans la mangroves et cocktail sur la plage pour profiter du coucher du soleil.
     
    Dîner dans un restaurant proche de l’hôtel ou dans le centre historique.
  • Dimanche 17/11 : Carthagène – vol retour

    Petit déjeuner à l’hôtel.
    Matinée libre afin de profiter des nombreuses boutiques d’artisanat et de l’ambiance du centre historique.
     
    Déjeuner dans un restaurant local.
     
    Départ pour un tour panoramique du château de San Felipe, imposante forteresse de pierre, qualifié comme l’œuvre maîtresse de l’ingénierie militaire espagnole en Amérique. Poursuite de la visite avec le couvent de la « Popa » un cloître érigé au sommet d’une colline qui domine tout l’ensemble urbain.
     
    La ville et ses habitants ont résisté en 1741 au siège de l'amiral Edward Vernon avec des 23 600 hommes et ses 186 navires, mais Carthagène est aussi le lieu de premiers mouvements d'insurrection qui menèrent à l'indépendance de la Colombie en 1819. La ville possède des défenses imposantes, la forteresse San Felipe de Barajas, conçue par Antonio de Arévalo et construit entre 1639 et 1657, ainsi que les forts San Fernando et fort San José sur la baie au sud. La vieille ville elle-même est entourée par 12km de remparts dont la porte de la Torre del Reloj est la porte principale.
     
    Transfert à l’aéroport de Carthagène.
    Assistance pour les formalités d’embarquement. Vol vers Amsterdam KL749. Décollage à 18h40.
  • Lundi 18/11 : Amsterdam - Namur

    Arrivée à Amsterdam à 10h10 et retour vers Namur/Jambes.

Prix par personne :

En chambre double > 2990€

En chambre single> 3380€
 

Assuré à partir de 20 personnes -- Réservation au plus tard le 15/08
 

Ce prix comprend
 
  • Le transport en bus au départ de Namur vers Amsterdam A/R ;
  • Les vols KLM Amsterdam/Bogota et retour Carthagène/Amsterdam ;
  • Les vols intérieurs et taxes mentionnés au programme ;
  • Les taxes d’aéroport et supplément fuel connus à ce jour ;
  • Les transferts aéroport/hôtel/aéroport ;
  • Le transport en autocar et autres selon itinéraire ;
  • Le logement en hôtels 3 et 4* selon le programme ;
  • Pension complète du dîner du 1er jour au déjeuner du dernier jour ;
  • Eau à table ;
  • Une bouteille d’eau par jour dans le bus
  • Le guide francophone pendant le circuit ;
  • Les entrées et visites mentionnées dans le programme
  • L’accompagnement UTAN

 
Ce prix ne comprend pas 

  • Les assurances voyages
  • Les pourboires, extras et dépenses personnelles, le port des bagages aux hôtels.
  • Toute prestation non mentionnée précédemment.        
 
Formalités 
Pour les ressortissants belges : Le passeport international valable 6 mois après le retour.
 
IMPORTANT : une copie de votre passeport est à déposer au secrétariat de l’UTAN en même temps que votre inscription


Assurances

Pour votre sécurité, il est important d’être bien couvert en assistance lors d’un voyage à l’étranger.
Il est également important d’être couvert en annulation afin que les frais en cas d’annulation (voir ci-dessous) vous soient remboursés. (sous réserve d’acceptation par l’assureur).
En collaboration avec Touring, nous vous proposons une assurance « All in » au prix de 210€ en double et 236€ en single, 7% du montant du voyage.
 
Cette assurance couvre l’annulation, la compensation voyage, l’assistance/rapatriement et les bagages.
 
Si vous êtes déjà couvert en annulation et assistance, merci de communiquer votre numéro de police et la compagnie d’assurance lors de votre inscription.

Conditions d'annulation individuelle
  • Jusqu'à 100 jours avant le départ : Frais retenus : 100€ par personne
  • De 99 à 60 jours avant le départ : Frais retenus : 25% du montant total
  • De 59 à 45 jours avant le départ : Frais retenus : 50% du montant total
  • De 44 à 30 jours avant le départ : Frais retenus : 90% du montant total
  • De 29 au jour du départ : Frais retenus :100% du montant total 
 
Voir nos conditions générales Assurances.