Responsive menu

Anatolie, au carrefour des civilisations

  Circuits, Culturel Retour à la liste

Avis sur le voyage

Hittite, perse, grecque, romaine, byzantine, ottomane, l’Anatolie a vu défiler sur son territoire toutes les civilisations qui sont à l’origine de la nôtre…
En savoir plus

Anatolie, au carrefour des civilisations

Hittite, perse, grecque, romaine, byzantine, ottomane, l’Anatolie a vu défiler sur son territoire toutes les civilisations qui sont à l’origine de la nôtre.
Si c’est à Byzance que la chrétienté a été promue religion universelle au 4ème siècle, c’est aussi Constantinople qui a été pendant plus de 5 siècles la capitale de l’Empire Ottoman.
A cheval entre Asie et Europe, elle est à la fois moderne, à la pointe de la technologie avec ses grandes métropoles et à la fois authentique et conservatrice dans ses campagnes du plateau anatolien.
Ce voyage sera un point sur l’histoire, une découverte de magnifiques sites naturels et archéologiques ainsi que d’une population accueillante,…
Fermer
En savoir plus

Du 16 au 28 mai 2020.

 
Ce qui fait notre différence :

  • Deux jours complets à Istanbul, croisière privée sur le Bosphore,
  • Visites des principaux sites archéologiques et références chrétiennes,
  • Visite du site de Sagalassos, fouillé par l'université de Leuven,
  • Une découverte gastronomique,
  • Une hôtellerie de qualité,
  • Accompagnement Voyages Copine

 

 

 

Programme

  • 16 / 05 : BRUXELLES - ISTANBUL

    En fin de matinée, départ de Bruxelles avec le vol régulier Turkish Airlines TK1938 à destination d’Istanbul. Décollage à 11h25 et arrivée à Istanbul à 15h55. A l'arrivée, et après les formalités douanières (visa), accueil par notre guide. Transfert vers l’hôtel, installation, dîner et logement à l’Hôtel Istanbul Midtown 4*.

  • 17 / 05 : ISTANBUL

    Après le petit déjeuner, départ pour la découverte du cœur d’Istanbul. Vous visiterez la Basilique Sainte-Sophie, chef d’œuvre de l’art byzantin avec ses célèbres mosaïques.
     
    Carte blanche avait été donnée aux entrepreneurs, qui pillèrent tous les monuments païens d’Europe et d’Asie, depuis le gymnase d’Ephèse jusqu’aux temples d’Athènes et de Delphes. Toutes les carrières de marbre furent exploitées, et le coût de la construction mis en péril l’économie de l’Empire, pourtant prospère. Rien n’était trop beau pour l’église de la Sainte-Sagesse Aya Sofia. On comprend que le jour de l’inauguration, Justinien ait déclaré : « Ô Salomon, je t’ai dépassé ».

    Visite de la Mosquée Bleue aux six minarets construite au 17ème siècle et revêtue de faïences d'Iznik et ensuite l’Hippodrome byzantin et ses obélisques, considéré comme le forum de l'ancienne ville de Constantinople. Visite également de la Citerne Basilique qui fut une des grandes réserves d’eau pendant la période byzantine et Ottomane.

    Il reste peu de chose du gigantesque cirque jadis situé au cœur de Constantinople. Fondé par l’empereur Septime Sevère lorsqu’il reconstruisit la ville au IIIè siècle, l’Hippodrome fut agrandi par Constantin 1er qui relia la loge impériale au Grand Palais. Il servit de cadre aux grandes manifestations publiques de la ville pendant 1300 ans. Le plus grand passe-temps des byzantins était les courses de chars.

    Déjeuner en ville et temps libre dans le Grand Bazar.  
    Dîner dans un restaurant stambouliote et nuitée à votre hôtel 4*.

  • 18 / 05 : ISTANBUL

    Après le petit déjeuner, départ pour la découverte du Palais de Topkapi et son Harem, fastueuse résidence des sultans ottomans, possédant une collection précieuse de porcelaines chinoises et turques, un trésor qui témoigne de la richesse de l'empire.
     
    Après la conquête de Constantinople en 1453, la Cour s'installe dans un palais à Beyazıt, près de l'actuel Grand Bazar. Celui-ci étant devenu trop étroit, le sultan Mehmed II le Conquérant fait construire sur des ruines romaines, entre 1475-1478, le noyau de ce qui sera le futur palais de Topkapı. Jusqu'au XIXe siècle, il sera continuellement agrandi et enrichi de nouveaux bâtiments. Son premier nom est Nouveau Palais, mais le peuple lui donne son nom familier de Topkapı (" la porte du Canon ") à cause des grands canons qui se trouvaient devant la porte d'entrée.

    Visite du Musée de Saint Sauveur in Chora, ancienne église renommée pour ses superbes mosaïques et de la Mosquée de Soliman le Magnifique qui domine la Corne d'Or.

    La Corne d’Or, appelée Haliç en turc, est un estuaire qui se jette dans le Bosphore. Elle forme un port naturel. Ce port fut utilisé et aménagé par les premiers colons grecs pour y construire la célèbre ville de Byzance, point de départ de l’histoire de l’Istanbul actuelle. La Corne d’Or était le siège naval de l’Empire. Des murs étaient présents le long du littoral pour protéger la ville des attaques navales. Après la conquête de Constantinople par les Ottomans le 29 mai 1453 (conquête menée par Mehmed le Conquérant), des grecs, des juifs, des marchands italiens se sont installés sur ses rives, dans les quartiers actuels de Fener et Balat.

    Après le déjeuner, continuation avec la croisière sur le Bosphore qui vous offrira la plus belle vue sur la ville mais aussi sur tous les palais et les yalis, maisons à encorbellement, le long du détroit. Vous terminerez la journée par le « Bazar Egyptien », fort fréquenté par les stambouliotes qui viennent y chercher des épices.

    Le commerce a toujours joué un grand rôle dans cette ville à cheval sur deux continents, l’Europe et l’Asie. Cette importance est surtout évidente dans le dédale des rues autour du Grand Bazar et du Bazar Egyptien.

    Dîner dans un restaurant local et nuitée à l’hôtel 4*.

  • 19 / 05 : ISTANBUL – BURSA (160km)

    Après le petit déjeuner, départ pour Bursa, ville de la soie et ancienne capitale ottomane. Après le déjeuner, visite de la Mosquée Verte, du Mausolée Vert et du Bazar de la Soie. Visite des Jardins de Muradiye et de la Grande Mosquée de la ville. Arrivée à l’hôtel et installation. Dîner à Bursa.
    Hôtel Almira Bursa 5*.

    Bursa, située sur une ancienne route de la Soie, est devenue au moyen-âge, un centre important d’élevage du ver à soie. La légende raconte que ce sont des moines qui, bravant l’interdit, ont apporté des cocons de ver à soie dans la ville en les camouflant dans leurs bâtons de marche. Aujourd’hui encore, en mai et juin, les paysans viennent vendre aux artisans des kilos de cocons !  Si la production n’est plus ce qu’elle était, Bursa reste entourée de grands champs de mûriers, réminiscence de ce passé glorieux.

  • 20 / 05 : BURSA - PERGAME - KUSADASI (290km)

    Petit déjeuner. Départ pour Pergame, ville-citadelle où le parchemin fût inventé. Visite du temple de Trajan et du théâtre. Déjeuner à Pergame. Ensuite continuation pour l'Asclépion, un centre de guérison dédié à Esculape; dieu de la guérison.
     
    Perché sur une colline qui domine la ville moderne de Bergama, la fameuse acropole de Pergame est l’un des sites les plus spectaculaires de Turquie. Fondée par les Grecs éoliens au VIIIè Siècle av JC, la ville fut gouvernée quelques temps par l’un des généraux d’Alexandre le Grand avant de s’épanouir sous la dynastie pergaménienne. C’était alors l’un des principaux centres culturels du monde antique. Cette cité qui contrôlait le trafic maritime avec l’Orient, inquiétait l’Egypte. Au IIè siècle av JC, celle-ci décréta l’embargo du papyrus. Pour faire face à cette grosse difficulté alors que la ville abrite l’une des plus importantes bibliothèques de l’époque, Pergame inventa le parchemin à base de peaux de moutons et de chèvres. En 41 av JC, les 200.000 rouleaux de parchemin que possédait la bibliothèque ont été offerts par Marc-Antoine à Cléopâtre en cadeau de mariage.
     
    Dîner à l’hôtel et nuitée à Izmir, l'ancien Smyrne. Hôtel Charisma 5*.

  • 21 / 05 : KUSADASI - EPHESE - KUSADASI

    Départ vers Ephèse, la ville gréco-romaine la plus importante des villes ioniennes. Visite du théâtre, de la bibliothèque et du centre-ville avec sa magnifique voie en marbre. Visite de la Maison de la Vierge Marie. Déjeuner à Ephèse.
     
    Le culte marial a son origine au IVe siècle lorsque l'évêque d'Ephèse était confronté à l'engouement des Ephésiens pour le culte de la grande déesse, reine du ciel : Artémis. C'est le concile d'Ephèse qui proclame que la vierge Marie est mère de Dieu. Ce culte emprunte à des mythes très anciens venus de la vallée de l'Indus, car elle n'est pas la première Vierge-Mère. Les Indous croyaient aussi à cette immaculée conception de leurs messagers divins et sauveurs, les grand Avatars de l'Inde antique comme Krishna. La tradition s'est répandue en Égypte, puisque Horus est né de la vierge Isis, et jusqu'en Grèce, puisque le Parthénon était dédié à Athéna Parthénos.

    Après-midi, visite de la Basilique Saint Jean. La journée sera complétée avec la visite du Musée Archéologique d'Ephèse.
    Dîner à l’hôtel et nuitée à Kusadasi. Hôtel Charisma 5*

  • 22 / 05 : KUSADASI - APHRODISIAS - PAMUKKALE (250km)

    Départ pour Aphrodisias, la ville de la déesse de l'amour, l'une des plus belles cités romaines de la Turquie. Visite de l’agora, du théâtre, de l'odéon et du stade le mieux conservé de la Méditerranée.
     
    La fondation d’Aphrodisias en tant que cité-État remonte au début du IIe siècle av. J.-C. Le quadrillage orthogonal des artères définit le plan de la ville ; seules quelques structures, comme le temple de la déesse Aphrodite, ne s’alignent pas sur ce tracé. De par l’intérêt nourri pour la déesse Aphrodite que partageait la cité avec Sulla, Jules César et l’empereur Auguste, Aphrodisias en vint à tisser des liens étroits avec Rome. Elle obtint du Sénat romain un statut politique privilégié « d’exonération d’impôt » et développa une solide tradition sculpturale artistique durant la période impériale. De nombreuses structures richement décorées furent érigées sous la domination romaine, toutes réalisées dans le marbre local.Le culte d’Aphrodite était le culte le plus important d’Aphrodisias. Le sanctuaire d’Aphrodisias abritait une statue cultuelle unique dédiée à Aphrodite qui définissait l’identité de la ville. L’Aphrodite d’Aphrodisias conjuguait les aspects d’une déesse antique de la Fertilité anatolienne locale avec ceux de l’Aphrodite hellénique, déesse de l’Amour et de la Beauté. Cette image identitaire a laissé son empreinte de l’Anatolie à la Méditerranée, de la ville de Rome jusqu’au Levant. L’importance de l’Aphrodite d’Aphrodisias s’est maintenue bien au-delà de la reconnaissance impériale officielle du christianisme ; le temple n’est devenu une église que vers 500 ap. J.-C.

    Déjeuner. Après-midi, continuation pour Pamukkale, le "Château de Coton", une chute des concrétions formées par des sources d'eaux chaudes saturées de sels calcaires. Promenade le long du site antique d’Hiérapolis et à travers sa nécropole spectaculaire, un des cimetières antiques le mieux conservé du pays.

    Hiérapolis devrait son nom à Hiera, épouse de Télèphe, roi légendaire de Pergame et fils d’Héraclès. Cette cité grecque se développa essentiellement grâce à l’exploitation de ses eaux thermales où les malades affluaient dans l’espoir d’y guérir leurs maux. La source d’eau sacrée de Hiérapolis est d’ailleurs à l’origine de l’imposante nécropole qui recouvre une partie du site puisque les malades les plus riches qui n’avaient pas pu guérir leurs blessures ou maladies et qui y avaient succombé, étaient enterrés sur place. Cette station thermale n’était pas uniquement destinée à guérir les maux, elle servait également de cure de beauté où pouvaient se rendre les dames de la cour impériale.
     
    Dîner à l’hôtel et nuitée à Pamukkale.
    Hôtel Doga Thermal 5*

  • 23/05 : PAMUKKALE - SAGALASSOS - ANTALYA (255km)

    Petit déjeuner. Départ pour la visite des ruines d’'une des sept églises d'Asie citées dans l’Apocalypse : Laodicée.
     
    Vers 95 après JC, sous le terrible empereur Domitien, l'Apôtre Jean se trouve en exil sur l'île grecque de Patmos, où il écrit le quatrième Évangile et le livre de l'Apocalypse: livre qui, tout en semblant annoncer la fin des temps, vise surtout à redonner courage aux chrétiens persécutés. Depuis les années 50, à partir d'Éphèse, la province romaine d'Asie a été évangélisée par les voyages successifs de Saint Paul. Nulle part ailleurs, en dehors de la Terre sainte, les communautés chrétiennes ne sont aussi actives qu'en cette partie occidentale de l'actuelle Turquie.Pourtant, la foi des origines semble déjà s'y affadir. C'est pourquoi l'Apôtre Jean s'adresse solennellement à sept de ces « Églises d'Asie » (Asie mineure) pour les inviter à un sursaut face au retour de pratiques païennes. Dès le début du texte de l'Apocalypse, il dit avoir perçu une vision de l'Esprit et en avoir reçu l'ordre d'écrire à chacune des communautés d'Éphèse, de Smyrne, de Pergame, de Thyatire, de Sardes, de Philadelphie et de Laodicée. Aux chrétiens de ces sept cités épiscopales, il adresse des éloges pour leurs vertus passées, mais aussi des reproches pour leurs relâchements présents (immoralité, idolâtrie,) et surtout des exhortations pour le futur: « Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises! »

    Continuation pour la ville antique de Sagalassos. Fondée sur la chaîne de Taurus, à une altitude de 1450m, ce magnifique site est fouillé depuis 1990 par l'Université de Leuven. La ville antique hypnotise ses visiteurs avec sa fontaine Antonin, son agora, ses thermes romains, ses sanctuaires, ses théâtres, sa bibliothèque Neon et son hérôon

    Connue depuis Alexandre le Grand (4e s. av. J.-C.), la cité de Sagalassos est prospère aux époques hellénistique et romaine. Fouillé depuis 20 ans par une équipe de la KUL, ce site, dont la richesse pourrait égaler celle d'Éphèse, n'a pas encore révélé tous ses mystères. Les thermes romains sont redressés, les mosaïques de la bibliothèque nettoyées, et le théâtre a gardé toute sa noblesse. L'émotion surgit à chaque pas, dans cette ville fantôme perchée au cœur de paysages poignants, quintessence d'une Anatolie authentiquement sauvage.
     
    Continuation pour Antalya. Dîner à l’hôtel et nuitée à Antalya.
    Antalya Ramada Hotel 5*

  • 24/05 : ANTALYA

    Petit déjeuner. La journée entière est consacrée à la découverte de la région de Pamphylie; visite de la ville antique de Perge.  
     
    Une des ruines à voir à Pergé est le tombeau de Plancia Magna, fille du gouverneur de Bithynie, Marcus Plancius Varus. Plancia Magna était une personne aimée de tous en raison de son caractère hospitalier et de son aide à la cité. C’est pourquoi de nombreuses statues ont été érigées à son nom. Par ailleurs, Plancia Magna est la religieuse d’Artémis de Pergé et la religieuse principale de l’empire.
     
    Visite du théâtre d'Aspendos, le mieux conservé du pays.

    Le théâtre et l'aqueduc sont à l'origine d'une légende selon laquelle, le roi d'Aspendos, père de la trop belle Belkıs, avait du mal à lui choisir un époux. Pour ce faire, il lance un concours à l'issue duquel il promet de donner la main de sa fille à celui qui réaliserait l'oeuvre la plus belle et la plus utile pour la cité. De tous les artistes, deux architectes se surpassent : Zénon en réalisant le théâtre et l'autre l'aqueduc. Ce dernier ouvrage unissant beauté et utilité majeure fait l'unanimité chez les habitants et impressionne fortement le roi. Cependant, il va quand même visiter le théâtre, et tandis qu'il déambule dans la galerie supérieure, une voix lui murmure : " La fille du roi doit être mienne ". Il se retourne, mais ne voit personne autour de lui. Il remarque alors un jeune homme sur la scène, c'est Zénon. Le roi éberlué par les qualités acoustiques du théâtre donne sa fille à son concepteur.

    Déjeuner.
    Ensuite retour en ville pour découvrir un des plus beaux musées de la Turquie, le Musée Archéologique d’Antalya. Dîner à l’hôtel et nuitée à Antalya.

  • 25/05 : ANTALYA – KONYA (243KM)

    Petit déjeuner et départ pour la ville de Konya.
    Déjeuner en cours de route. Visite du Musée Mevlana qui fût l’ancien couvent des derviches tourneurs et visite du Musée de Karatay qui fut medersa à la période Seldjukide.

    Le tournoiement derviche, ou danse derviche tourneur, est une forme de méditation active, d'origine soufi. Mevlânâ Celaleddin Rûmi. (1207-1273) fut le grand initiateur du tournoiement. Ce poète et maître spirituel apprécié, professait une mystique centrée sur l'amour et la tolérance sans distinction de religion, de sexe et de culture. Son influence était très grande dans toute l'Anatolie et jusqu'en Syrie. Selon la légende, le poète mystique serait passé un jour devant un bazar où l'on battait de l'or. Pris d'une forte émotion, emporté par le rythme et le son cristallin de l'or battu, Mevlana se serait mis à tourner dans un mouvement d'élévation. C'est par cette danse, le sema, qu'il serait entré en communion avec le divin. Depuis sept siècles, les disciples de Mevlana entrent en communion avec le Bien-Aimé par la danse. Lors des cérémonies, les derviches, vêtus d'une longue tunique blanche et d'une toque cylindrique en poil de chameau, pivotent sur la pointe des premiers orteils du pied gauche en traçant un cercle autour de la piste en plusieurs périodes de dix à trente minutes. La position de leurs mains est symbolique : la droite levée vers le ciel recueille la grâce divine que le derviche transmet à la terre par la main gauche tournée vers le sol.

    Dîner et logement à Konya. Hotel Bayir Diamond 5*

  • 26/05: KONYA & CAPPADOCE (220KM)

    Petit déjeuner. La région de la Cappadoce est née de l'activité volcanique. Le paysage que l'on peut admirer aujourd'hui est le fruit de l'érosion par l'eau et le vent. Notre découverte commence avec la vallée de Peristrama, un canyon appelé "Ihlara" au fond duquel quelques églises et leurs magnifique peintures rupestres sont à visiter.
     
    Entre Ihlara et Selime, la rivière Melendiz a taillé un long canyon où elle serpente sur lit de verdure. Eaux turbulentes et limpides, parois vertigineuses où l'érosion a sculpté d'élégantes draperies aux couleurs mouvantes : ce site superbe et isolé a offert un miraculeux refuge aux chrétiens expulsés en 636 de Syrie et de Palestine par les Arabes. Ils creusèrent dans la roche, comme les ermites qui les avaient précédés, des maisons-grottes, près de 4 000, et d'émouvantes églises rupestres peintes, aux influences orientales ou coptes.

    Ballade dans le village de Guzelyurt, lieu de naissance de St Grégoire, défenseur de la doctrine du concile de Nicée.
    Continuation vers la Vallée Blanche, ballade et la journée se termine à Uchisar. 

    Le relief de la Cappadoce est le résultat de plusieurs siècles d’activité volcanique. Il y a plusieurs siècles, les trois principaux volcans de la région (Erciyes dagi ou Mont Argée, Hasan dag et Göllüdag) étaient encore en activité. Les boues et les poussières rejetées par cette activité volcanique intense ont créé une couche de tuf, une pierre volcanique très tendre sur laquelle se sont superposées des laves basaltiques beaucoup plus dures.
    L’érosion, le travail du temps et des éléments (l’eau, le vent) ont fait le reste. Aujourd’hui, la Cappadoce compte d’innombrables en cheminées de fée (ces colonnes surmontées d’une pierre), pics et cônes. Les nombreux canyons semblent tracer des sillons infinis vers l’horizon.

    Arrivée à l'hôtel de charme Yunak Evleri. Après le dîner à l'hôtel, départ pour un spectacle particulier de derviches tourneurs et de leur danse giratoire.

  • 27/05 : CAPPADOCE

    Possibilité de vol en montgolfière (excursion facultative).
     
    Petit déjeuner. Journée entière en Cappadoce, pays des Cheminées de Fées. Visite du Musée en plein air de Goreme avec ses églises rupestres, témoignages de l'art byzantin de la période post-iconoclaste.
    Continuation avec la visite de la ville souterraine de Kaymakli, un très bel exemple de ces villes creusées par des populations paléochrétiennes souhaitant se protéger contre les persécutions et les invasions.

    Pendant des siècles, les villes souterraines, au nombre de 36, ont abrité des populations qui tentaient d’échapper aux envahisseurs. Ce sont les tufs volcaniques particulièrement faciles à tailler qui ont permis le creusement de tant de villes souterraines en Cappadoce. Il existe aussi un réseau de rivières de sources souterraines suffisamment dense pour offrir de quoi subsister aux réfugiés troglodytes. Ces villes ont une origine incertaine. On pense que la plupart d’entre elles dateraient de l’époque hittite, soit quelques milliers d’années avant notre ère et qu’elles auraient été occupées par les populations chrétiennes persécutées par les Arabes.

    Dîner en restaurant. Retour et nuitée.

  • 28/05 : CAPPADOCE – BRUXELLES

    Après le petit déjeuner transfert matinal vers l’aéroport de Kayseri. Assistance aux formalités douanières.  Envol vers Bruxelles via Istanbul avec Turkish Airlines. Décollage avec TK2027 à 11H20 vers Istanbul. Continuation vers Bruxelles avec TK 1939 15h55 et arrivée à 18h20.

Prix par personne :


En chambre double > 1595

Supplément single> 295€
 

Le prix comprend 
  • Les vols internationaux Turkish Airlines
  • Les taxes d’aéroport et supplément fuel connus à ce jour (21/10/2019)
  • Le Logement dans les hôtels mentionnés 4* ou 5* ou similaires
  • Les repas mentionnés au programme, du dîner du jour 1 au petit déjeuner du jour 13.
  • Assistance d'un guide local conférencier francophone pendant le circuit.
  • La Croisière sur le Bosphore
  • Le spectacle des derviches en Cappadoce
  • Transferts, le transport et les excursions en véhicule climatisé.
  • L’accompagnement Voyages Copine au départ de Bruxelles


Ce prix ne comprend pas 
 
  • Les frais de visas 
  • Les boissons et les dépenses personnelles
  • Les pourboires guide et chauffeurs (suggestion +- 5€ par jour et par personne)
  • Les assurances voyages, annulation et assistance
  • Les frais de gestion de 20€
 
Formalités 
Actuellement, pour les ressortissants belges la carte d’identité nationale ou un passeport international valable au moins 6 mois après le retour, 30/11/2020. Un visa est obligatoire. Les formalités peuvent se faire en ligne ou via votre agence. Le prix actuellement est de 35€ par personne + 10€ de frais de dossier. Si le client désire le faire lui-même, nous luis demandons de nous en faire parvenir une copie de la piece d’identité avec laquelle le client va voyager. 

Assurance
Pour votre sécurité, il est important d’être bien couvert en assistance lors d’un voyage à l’étranger. Il est également intéressant d’être couvert en annulation afin d’être remboursé des frais mentionnés ci-dessous. En collaboration avec Touring, nous vous proposons une assurance « All in » complémentaire au prix de 110€ par personne en double et 130€ en single.  Cette assurance couvre l’annulation, la compensation voyage, l’assistance/rapatriement et les bagages.

Conditions d'annulation individuelle
Si annulation jusqu'à 61 jours avant le départ, les frais par personne seront de 100€
Du 60ème au 45ème jour avant le départ : 30% du montant total
Du 44ème au 30ème jour avant le départ : 50% du montant total
Du 29ème au 15ème jour avant le départ : 75% du montant total
Du 14ème jour au jour de départ : 100% du montant total
 
 
Voir nos conditions générales Assurances.

Supplément chambre individuelle > 295€