Responsive menu

La Chine mystique, des rizières du sud du Yunnan aux confins du Tibet

  Circuits, Culturel Retour à la liste

Avis sur le voyage

La découverte du Yunnan est également un voyage dans le temps.
Cette province chinoise aux confins du Laos, du Vietnam, de la Birmanie et du Tibet, …
En savoir plus

La Chine mystique, des rizières du sud du Yunnan aux confins du Tibet

La découverte du Yunnan est également un voyage dans le temps.
Cette province chinoise aux confins du Laos, du Vietnam, de la Birmanie et du Tibet, a gardé son authenticité et offre une richesse culturelle incomparable.
De plus, les paysages y sont très variés, allant des rizières du sud aux contrefort de l’Himalaya.
Un voyage inoubliable à faire sans hésiter !
Fermer
En savoir plus

Du 30 mars au 13 avril 2019.


Des portes de l'Asie du Sud-Est aux marches du Pays des Neiges, un voyage au Yunnan, littéralement « au sud des nuages », est un véritable périple humain et géographique. Mystique et millénaire, ce monde à part, ancien lieu d'exil des dignitaires tombés en disgrâce, s’enracine au carrefour des migrations entre la Chine et l'Inde, aux frontières de la Birmanie, du Laos, du Vietnam et du Tibet. Le Yunnan offre le privilège d’aller à la rencontre d’ethnies détentrices de coutumes et de savoirs anciens qu'elles préservent encore, les peuples baiyi, sani, hani, lahu… Un aperçu exceptionnel de la mosaïque culturelle chinoise.



Ce programme à thème est exclusivement réalisé pour le « Voyage des Lecteurs » de l’Avenir

avenir net


Nos atouts :
 
  • Un programme complet du Yunnan Sud et Nord ainsi que du « Petit Tibet »
  • Prise en charge au départ de Namur et Mons
  • Vols directs China Eastern au départ de Paris CDG
  • Découverte de villages authentiques hors des sentiers battus
  • Rencontre avec la population locale
  • Expérience « Caravane Liotard »
  • Convivialité d'un petit groupe
  • Encadrement par un accompagnateur francophone 

Programme

  • Samedi 30/3: Namur – Paris CDG – Kunming

    Départ en car vers Paris CDG-pour le vol direct MU 774 de la compagnie China Eastern à destination de Kumming. Décollage à 11h50 et arrivée à 06h25 heure locale. (11h35 de vol)

  • Dimanche 31/03: Kunming-Shilin (L-D)

    Arrivée à Kunming et accueil par votre guide francophone.
     
    A la façon des chinois, promenade matinale au travers du Green Park – c'est ici que les retraités pour la plupart se réunissent le matin pour danser, sortir leurs oiseaux (!) et faire du Tai Chi.
    Nous visiterons le temple de Yuantong, le plus important et le plus ancien de la ville. 
     
    Le parc du Lac d’émeraude est situé en plein cœur de la ville de Kunming, capitale de la province du Yunnan. C’est un lieu agréable pour la promenade. Il est fréquenté dès les premières heures du lever du soleil par de nombreux habitants venant quotidiennement s’exercer au Tai Chi, jouer de la musique sur des instruments traditionnels ou encore se retrouver pour partager une partie de Mahjong ou de jeu de go.
    Le temple de Yauntong, le temple de la compréhension de toutes choses, atypique par son architecture, est l'un des plus anciens temples bouddhistes de Kunming. Fondé sous la dynastie des Tang (618-907), reconstruit sous les Yuan (1276-1368), il a conservé le plan classique des temples Tang dans l'agencement et l'ordre de succession des salles. Le lieu est très paisible, sauf le 1er et le 15e jour de chaque mois lunaire, où une foule nombreuse vient brûler de l'encens et des offrandes.
     
    Départ pour Shilin, à 70 km de Kunming, et repas de midi. Après le lunch, arrivée à l'hôtel Yinruilin International. 
    L'après-midi, lorsque le lieu retrouve sa quiétude, nous visiterons la Forêt de pierre. De loin, cela ressemble à une vaste forêt. Il s'agit en fait d'un ensemble de pics rocheux, de stalagmites, de rivières et de grottes calcaires souterraines.
     
    Imaginez-vous au milieu d’un ensemble de pitons rocheux, tous plus affutés les uns que les autres. Un paysage digne d’un mythe qui prend pourtant réalité dans la province chinoise du Yunnan avec la forêt de Shilin. Aux confins de l’Himalaya, ces pinacles karstiques surgissent du sol et s’élèvent à l’horizon. Sculptés par les bourrasques de vent et l’érosion depuis près de 270 millions d’années, ils dépassent, pour certains, les 30 mètres de hauteur. D’étroits passages en cavité abyssales, leurs formes ciselées exaltent l’imagination. Cernées par cette canopée aiguisée, ces chimères rocheuses prennent vie au moindre crépitement des feuilles. Les habitants de la région, le peuple Yi - une minorité ethnique locale -, y sont ainsi très attachés. Une de leurs légendes raconte l’histoire d’Ashima, une jeune femme qui préféra se changer en pierre plutôt que de renoncer à l’homme de sa vie. Aujourd’hui encore, son âme palpiterait à l’intérieur de son rocher, auquel tous viennent régulièrement rendre hommage.
     
    Dîner et nuitée.

  • Lundi 01/04 : Shilin – Yuanyang (B-L-D)

    Après le petit-déjeuner, nous partons pour le sud de la province, en direction de Yuanyang. Sur les pentes montagneuses de cette région, depuis des siècles les Hani plantent du riz sur des terrasses époustouflantes.
    L'après-midi, vous ferez une belle promenade le long des rizières en terrasses de Bada, qui comptent 2500 niveaux entre 800 et 2000 mètres d'altitude sur une superficie de 950 ha.
    C'est le meilleur endroit pour profiter du coucher du soleil, lorsque les rizières en terrasses reflètent de merveilleuses couleurs de la lumière du soir.
     
    Surplombant la rivière Hong He, Yuanyang est la porte d'entrée des collines sculptées par les Hani, depuis 1300 ans, pour leurs rizières en terrasses.
    Les paysages sont splendides, les Hani prouvent que l'homme peut transformer la nature pour assurer sa survie sans la détruire mais au contraire en l'embellissant.
    Escaliers d'un vert vif pendant l'été, vert jaune à l'automne, c'est en hiver après la récolte du riz qu'ils apparaissent dans toutes leur splendeur : noyées par l'eau d'irrigation les terrasses forment des milliers de miroirs qui réfléchissent la lumière du ciel, rose le matin, argent le jour et or au coucher du soleil.

  • Mardi 02/04 : Yuanyang-Jianshui (B-L-D)

    Vous partez tôt le matin pour admirer le lever du soleil sur les rizières de Duoyishu. Lorsque la brume matinale se retire, les rizières spectaculaires et infinies s'étendent devant nous.  Ce sont les rizières les plus impressionnantes de Chine !
     
    Ensuite, vous retournerez à l'hôtel, pour le petit-déjeuner.
    Pendant la journée, nous visiterons un marché où vous rencontrerez les minorités Hani, Yin, Zhuang et Miao. La plupart des personnes portent des vêtements traditionnels. Le marché est un spectacle coloré et authentique à ne pas manquer !
     
    Vous prendrez votre repas du midi avec la population locale. Départ pour Jianshui où nous nous installerons à l'hôtel Lin An.  
     
    La Chine est peuplée à plus de 90% d’habitants de l’ethnie Han, mais près des frontières, particulièrement en Chine du Sud-Ouest, vivent aussi de nombreuses minorités ethniques, qui possèdent un langage, une culture, des traditions et parfois une religion qui leur est propre.
    La Chine compte un total de 55 minorités, dont 25 d’entre-elles sont présentes dans la seule province du Yunnan. Ces peuples sont différents et sont une immense richesse pour le Yunnan.

  • Mercredi 03/04 : Jianshui (B-L-D)

    Après le petit-déjeuner, nous nous rendons à Tuanshan où se trouve l’ancienne résidence de la famille Zhang qui fit fortune dans l'industrie de l'étain.
    Ce village est classé au patrimoine mondial de l'Unesco.
     
    A une quinzaine de kilomètres de Jianshui, dans le district de Honghe, le petit village de Tuanshan, avec ses toits gris et ses murs marqués par le temps, semble avoir échappé au développement. Dans une région reculée de Chine, des familles autrefois prospères s'étaient installées ici. On en retrouve encore la descendance dans ces anciennes demeures. Ce village historique de Tuanshan est un rare exemple des villages traditionnels du Yunnan, entourés d'un mur d'enceinte. Il fut construit au XIVème siècle mais ne devint réellement prospère que cinq siècles plus tard, avec le développement du commerce. En se promenant dans le dédale de ruelles, on ressent encore le riche passé de Tuanshan.
     
    Notre prochain arrêt se fera au pont du Double Dragon.
     
    Le pont a été construit sous le règne de l'empereur Qianlong des Qing, qui régna entre 1736 et 1795. A cette époque, le pont mesurait seulement 37 mètres de long et ne possédait que 3 arches. Il y coulait à ses pieds la rivière Lujiang. Puis, après une série de violentes crues, une autre rivière, la rivière Tachong a changé son cours et a fusionné avec la rivière Lujiang pour créer le fleuve Nanpan. Ainsi, le pont en pierre de 3 arches a été isolé au milieu de la nouvelle rivière.
    Au début des années 1820, sous le règne de l'empereur Daoguang des Qing, les responsables locaux ont décidé de restaurer et d'agrandir le pont. A cette époque, 14 nouvelles arches ont été ajoutées. Le pont compte donc à présent 17 arches, d'où son nom chinois "le pont aux dix-sept arches". Son autre nom, « le pont du double dragon" vient de l'histoire que les rivières Lujiang et Tachong serpentent dans les plaines comme deux dragons.
     
    Après le déjeuner de midi, visite de la ville de Jianshui où nous visiterons le temple confucéen Wen Miao.
     
    Le temple de Confucius de Jianshui est le deuxième plus grand en Chine après celui de Qufu, la ville natale du maître. Les temples de Confucius en Chine avaient deux objectifs : rendre hommage à Confucius et fournir aux enfants un enseignement de qualité. A Jianshui, il a également servi à représenter le pouvoir impérial et y passer des examens mandarinaux.
     
    Nous terminerons dans la belle demeure de la famille Zhu qui date du 19ème siècle. Les magnifiques structures en bois et les 42 cours intérieures sont un bel exemple du style architectural de l'époque Qing. 

  • Jeudi 04/04 : Jianshui-Xizhou (B-L-D)

    Après le petit-déjeuner, départ pour Tonghai et les montagnes vers Xiushan, où se trouvent des pavillons et temples cérémonials taoïstes, bouddhistes et confucéens. Certains datent de la fin de la dynastie Jin (265-420).
     
    Que ce soient le taoïsme, le confucianisme ou le bouddhisme, les trois « sagesses » chinoises accordent toutes à l'homme une place considérable: l'homme réunit en lui les vertus du Ciel et de la Terre, et il lui appartient, pour son propre accomplissement, de les
     
    mener à l'harmonie. Ainsi Confucius déclare-t-il: « L’homme de bien est impartial et vise à l'universel; l'homme de peu, ignorant l'universel, s'enfonce dans le sectaire. »
     
    Départ vers l'aéroport de Kunming pour un court vol vers Dali. Décollage à 17h25 avec MU 5734.
    De là, nous partons pour le village de Xizhou, situé sur les rives du lac Erhai. Installation au Linden Center

  • Vendredi 05/04 : Xizhou – Dali. (B-L)

    Après le petit-déjeuner, départ pour Dali, située au pied des monts Cang Shang de 4000 mètres d'altitude.
    Au cours du 9ème siècle, Dali était la capitale du puissant Nanzhao, puis du Royaume de Dali jusqu'à ce que les Mongols s'y installent 400 ans plus tard.
    Nous visiterons la vieille ville, le marché local et l'église catholique de style Bai.
    Après cela, visite des Trois Pagodes du Temple San Ta Si, également connu sous le nom du Temple Chongsheng.
     
    Au 8ème siècle de notre ère, Dali était alors la capitale d'un royaume indépendant, le Royaume de Nanzhao (les Zhao du Sud). Cette ethnie a tenu tête à l'empire chinois pendant longtemps. A la chute du Royaume de Nanzhao, c'est le Royaume de Dali qui pris la succession. Ce n'est qu'en 1368 que Dali fut enfin rattaché à la Chine, après la prise de pouvoir de Kubilaï Khan, le fondateur de la dynastie mongole des Yuan.
    Dali est un lieu stratégique du Yunnan car elle se trouve sur le chemin entre Kunming et Lijiang mais aussi au carrefour routier entre la Birmanie, le Tibet et le reste de la Chine.
     
    Retour vers Xizhou.
    Les maisons typiques de style Bai sont très bien conservées et ont été classées comme patrimoine mondial par l'Unesco
    .
    L’architecture joue un rôle important dans la culture des minorités ethniques du Yunnan. Elle reflète l’ingéniosité et le savoir-faire de ces peuples au long de l’Histoire. Différents types d’architecture peuvent être aperçues dans la Province, toutes témoignant de croyances et d’inspirations différentes. Les maisons de la minorité Bai ont un toit en tuiles et sont fabriquées en terre ou en briques, et sont généralement situées dans une plaine ou au pied d’une colline. Respectant les règles ancestrales du feng shui, les maisons sont généralement disposées le long de l’axe Est-Ouest avec la porte principale au coin Nord-Est et la pièce principale face à l’Est. Les maisons Bai disposent d’un hall principal faisant face au sud avec deux ailes qui partent le long de la cour.
     
    L'après-midi, balade dans ce village sublime et au lac Erhai en charrettes traditionnelles.
    Soirée libre - il y a un grand choix de restaurants à Xizhou.

  • Samedi 06/04 : Xizhou- Shuhe (B-L-D)

    Départ vers Shaxi, l'un des lieux de commerce les plus importants sur la route du thé et des chevaux. Les caravanes voyageaient sur ordre des empereurs vers le Tibet pour échanger du thé contre des chevaux tibétains.
     
    La célèbre route du thé et des chevaux, a été empruntée pour la première fois il y a 1300 ans. Elle  partait de Pu'er dans la province du Yunnan, au sud de la Chine,  pour rejoindre Lhasa au Tibet. Pendant des siècles, des caravaniers de thé, de sel et de chevaux ont parcouru cette route, ainsi que de grands aventuriers tels que le Prince d’Orléans, Joseph Rock ou encore Alexandra David-Neel. La Route du thé a joué un rôle important dans le développement de la Chine et est souvent comparée à la Route de la Soie. L'origine de cette route remonte aux dynasties des Tang (618-917) et des Song (960-1279), époque où les tibétains ont découvert le thé du Yunnan et ses vertus. Le thé deviendra rapidement indispensable à l'ensemble de la population. Les tibétains se rendent donc dans les provinces chinoises du Sichuan et du Yunnan pour échanger du thé contre des bœufs, des yacks mais aussi des chevaux, qui pour les chinois, sont nécessaires afin de protéger leur empire contre les attaques à répétition de peuples nomades. Ainsi est née la Route du Thé et des Chevaux. Au fil des siècles de nombreuses marchandises alimentaires et animalières, principalement thé et chevaux ont circulé sur cette route. Elle a ensuite doucement laissé place aux constructions routières plus moderne. 
    Mais la Route du Thé et des Chevaux est bien plus qu'une simple voie commerciale. Avec le passage des caravaniers, elle a été le théâtre de rencontres entre ethnies, d'échanges linguistiques et culturels. Cette route est comme un témoignage du passé culturel de la Chine.
     
    Dans les montagnes Shibaoshan, vous pouvez admirer une collection d'anciennes statues bouddhistes qui ont miraculeusement survécu à la tempête de la révolution culturelle. Le monastère est caché dans les bois et la promenade pour s'y rendre est magnifique.
     
    Le site des Montagnes Shibaoshan, ou Mont du trésor de pierre, est constitué d'un ensemble de grottes rupestres et de temples datant pour la plupart du royaume Nanzhao. Les grottes, qui ont plus de 1 300 ans d'histoire, sont le plus bel exemple de grottes rupestres du Yunnan. Les sculptures, dont certaines font parties des plus belles de Chine, donnent une idée de la vie à la cour des Nanzhao au IXème siècle. Vous remarquerez la déesse Guanyin qui y est souvent représentée, ainsi que d'autres images bouddhistes. Les peuples de l'ethnie Bai qui ont érigés ces sculptures avaient donc adoptés la croyance bouddhiste.
     
    Poursuite du voyage vers Lijiang et Shuhe, où nous séjournerons à l'hôtel Arro Khampa.

  • Dimanche 07/04 : Shuhe (B-L)

    Après le petit-déjeuner, départ vers Lijiang (située à 20’ de route).
     
    Perdue à 2 500 mètres d'altitude dans le Yunnan, la ville de Lijiang a un passé riche en mixité ethnique. Déjà bien développée sous les Song, la région aurait ensuite accueilli un bon nombre de petits groupes minoritaires fuyant les invasions nordiques de Gengis Khan.
     
    Nous débuterons par une visite du musée Dongba, une introduction parfaite à la culture Naxi.

    Les écritures Dongba comprennent une série de plus de 20.000 livres rédigés en pictogrammes Naxi avec plus de 2.000 hiéroglyphes - une forme d'écriture inventée par le peuple Naxi il y a plus de 1.000 ans. Dongba, est le nom donné aux chamans de cette culture - les hommes sages - qui cumulent les fonctions de sorcier, savant, artisan et artiste.
     
    Depuis le célèbre Black Dragon Pool, nous jouissons d'une vue magnifique sur le mont du Dragon de Jade.

    Le mont du Dragon de Jade, avec une altitude de 5596 m, se situe à 15 km au nord de l'ancienne ville de Lijiang. Cette montagne emblématique se serait formée lors d’un phénomène géologique, il y a 230 millions d’années. Ses 13 pics aux sommets enneigés, paraissant sortir subitement de la terre, lui donne la forme d’un dragon. Selon la légende chinoise, apercevoir les sommets enneigés porterait bonheur car ces derniers sont pour, la plupart du temps, cachés dans les nuages.
     
    Visite du Palais des Mu. C'est un joyau de l'architecture Ming. Le palais possède de longs couloirs couverts et a été construit en marbre local. C'est un mélange harmonieux d'éléments décoratifs impériaux avec des accents Naxi et Bai.
    L'ancienne résidence du souverain Naxi offre une vue magnifique sur les toits de la ville historique.
    Visite de la vieille ville où des ruelles étroites mènent à de petites places où les lavoirs publics sont encore utilisés quotidiennement par les habitants.
    De petits canaux traversent les ruelles étroites de Lijiang et mènent aux lavoirs. Ils fournissent aux habitants l'eau de la rivière.
    Dîner libre dans la vieille ville.

  • Lundi 08/04 : Shuhe (B-L-D)

    Aujourd'hui, nous visitons la région de Lijiang avec les villages de Baisha, Yuhu et Shuhe.
    Les environs de Lijiang proposent une merveilleuse randonnée. Dans le beau village de Baisha vit l'herboriste mondialement connu Monsieur Ho (âgé de près de 100 ans), qui jouit très clairement de la grande attention des voyageurs étrangers.
    Son thé offre un remède à tous les maux.
     
    La médecine traditionnelle chinoise vise d'abord à maintenir l'harmonie de l'énergie à l'intérieur du corps ainsi qu'entre le corps et les éléments extérieurs. La santé est liée à la capacité de l'organisme de maintenir la dynamique nécessaire pour affronter les agressions. En contrepartie, la maladie se manifeste lorsque l'organisme a perdu sa capacité d'adaptation. Pour assurer le bien-être chez les humains, la médecine traditionnelle chinoise a recours à 5 pratiques principales ; l’acupuncture, la pharmacopée chinoise (herbes médicinales), la diététique chinoise, le massage Tui Na, les exercices énergétiques : le Qi Gong, le Tai-Chi.

    A Baisha, il y a aussi l'ancien petit temple du Grand Trésor, qui se caractérise par des peintures spéciales, mystiques et vieilles de 6 siècles.
    Le village Naxi de Yuhu est situé à 15 km au nord de Lijiang, au pied du mont du Dragon de Jade. Les maisons sont réalisées avec un mélange de pierre naturelle et de glaise.
    C'est en partie pour cette raison que le village semble encore très traditionnel. A Yuhu, se trouve la maison du Dr. Rock, le botaniste qui a vécu ici depuis 1922 pendant 27 ans, qui a fait des recherches sur la flore de la région et qui a également décrit les Naxi et leur culture, entre autres dans la revue 'National Geography'. Nous terminerons à Shuhe, niché dans la verdure au pied du mont du Dragon de Jade. Shuhe est un lieu magnifiquement préservé sur l'ancienne route du thé et a été classé par l'Unesco comme étant une partie importante du patrimoine mondial de Lijiang. Shuhe fut l'une des premières colonies des Naxi. Le pont Qinglong en pierre de 25 mètres de long et de 4 mètres de haut, date de la dynastie Ming (1368-1644) et est considéré comme l'un des plus beaux ponts de la région de Lijiang.

  • Mardi 09/04 : Lijiang –Zhondgian (B-L)

    Après le petit-déjeuner, direction les hauts plateaux du Petit Tibet.
    A l'arrivée, vous prendrez votre repas de midi avec une famille tibétaine, avant de commencer la visite du monastère de Songzalin.
    C'est le plus grand monastère bouddhiste du Yunnan et il domine toute la région. Le monastère a été fondé en 1679 par la secte des « bonnets jaunes » et est aujourd'hui dirigé par 2 lamas. Aujourd'hui, une communauté de 700 moines y vit et des cérémonies et des services de prière s'y tiennent régulièrement. Depuis les toits du monastère, nous pourrons admirer les magnifiques sommets enneigés de la région. Outre ces magnifiques fresques, Songzanlin renferme des livres bouddhistes rares écrits sur des feuilles de palmier ainsi que huit sculptures couvertes d'or du fondateur du bouddhisme, Sakyamuni.
     
    La roue de la vie
    Dans le bâtiment principal du monatère de Songzanlin, appelé le « petit potala », sont représentées de somptueuses fresques de la vie de Bouddha. La roue de la vie, caractéristique du bouddhisme tibétain est présente également. Y sont dépeints les six mondes de la réincarnation : celui du paradis, du demi-dieu, de l'humanité, de l'enfer, des fantômes affamés et des animaux. Au centre, les trois branches de la vie régissent les lois de la réincarnation : l'ignorance, la haine et l'avidité.
     
    Check-in à l'Arro Khampa Shangrila
    Soirée libre.

  • Mercredi 10/04 : Les plateaux (B-L-D)

    Petit-déjeuner tranquille avant notre votre expérience “Shangrila” ...
    Avec l'équipe de la Caravane Liotard, vous visiterez la vieille ville de Duquezong (ancien nom), connue pour son gigantesque moulin à prières, probablement le plus grand au monde.
    Carrefour commercial entre Tibet et Yunnan
    L'ancien village de Dukezong, non loin de Shangri-La, se trouve sur l'ancienne route du thé et des chevaux traversant le Yunnan. Avec une histoire de plus de 1 300 ans, ce village de Dukezong a connu ses heures de gloires en tant qu'important lieu d'échange commercial et croisement des chemins. La route du thé et des chevaux reliait le sud du territoire chinois aux plateaux tibétains mais aussi aux pays voisins tels que la Birmanie et l'Inde. Il fallait plus d'un an aux caravaniers pour effectuer l'aller-retour depuis la province du Yunnan. Ils effectuaient des arrêts dans des villes importantes et, à l'époque, Dukezong en faisait partie. Elle accueillait donc les caravanes pendant presque un mois et profitait de leur commerce pour se développer.
    Perdu sur un haut plateau à 3 000 mètres d'altitude, Dukezong est tout à fait typique de l'architecture tibétaine. Les voyageurs qui arrivent dans la région tombent généralement amoureux de ce bourg millénaire où la vie est bien simple.
     
    Après le repas du midi au restaurant Flying Tiger, nous partirons pour la vallée de Ringha, pour une journée au parfum d’aventure. Promenade au travers des paysages éblouissants du Petit Tibet. La population locale est très hospitalière et, en cours de route, vous découvrirez les activités dans les champs qui sont encore traditionnelles ; les yaks sont encore utilisés. Le petit temple de Dabosi vous accueillera avec des centaines de drapeaux de prière tibétains.
    Nous nous rendrons à pied à notre logement, près du village de Ringha (à 3400m). Le degré de difficulté de la promenade est faible.
    Nous arriverons à la ferme Liotard en fin d’après-midi.
    En début de soirée, vous prendrez l'apéritif à la ferme et recevrons des informations sur la région par Constantin, le fondateur de la Caravane Liotard.
    Ensuite, vous pourrez déguster un succulent dîner à la ferme.
    Au soir, autour d'un feu de camp, nous profiterons encore d'un bivouac avec des danses traditionnelles et des chants de l'équipe tibétaine de la Caravane.
    Nous passerons la nuit dans de belles tentes - une expérience inoubliable sous le ciel étoilé à 3400 mètres d'altitude.
     
    Cela fait dix-huit ans qu’il vit son « rêve chinois ». Constantin de Slizewicz s’est fabriqué un personnage de dandy aventurier et nostalgique à Shangri-La, sur le plateau tibétain du Yunnan. Sa « caravane Liotard » ressuscite, inlassablement, les voyages de l’explorateur français du début du XXème siècle.
  • Jeudi 11/04: Zhongdian-Kunming (B-D)

    Après un petit-déjeuner tranquille, départ pour Zhongdian pour une matinée libre dans la vieille ville. Déjeuner libre et départ vers l'aéroport pour le vol vers Kunming avec le vol MU5941, décollage à 15h55 et arrivée à 16h55. Arrivée et transfert au Sofitel. Dîner à l’hôtel.
  • Vendredi 12/04 : Kunming (B-D)

    Après un copieux petit déjeuner tardif nous partons pour les collines occidentales. « Les Montagnes de la Belle Dormeuse » se trouvent à 15 km du centre-ville. Un télésiège nous permettra de nous rendre à la Porte du Dragon.
    Ici, nous nous trouvons au sommet d'une falaise qui surplombe l'immense lac Dianchi.  Pendant la descente, nous passerons par des sentiers creusés dans la roche. Nous terminerons par le temple des Bambous, avec ses 500 statues d'Arhats (moines qui ont atteint le Nirvana).
    Dîner d'adieu dans un restaurant local suivit d’un spectacle : ‘Dynamic Yunnan’.
    Départ pour l’aéroport et le vol direct sur Paris.
  • Samedi 13/04 : Kunming - Paris

    Vol de nuit vers Paris, MU773. Décollage à 00h50 et arrivée à 06h50.
    Transfert par autocar vers Namur.

Prix par personne :

En chambre double > 3495€

Supplément single> 690€


Dame cherche à partager chambre

 

Ce prix comprend
 
  • Le car au départ de Namur vers paris CDG
  • Le vol international Paris – Kunming China Eastern Airlines, taxes et fuel connus à ce jour (31/07/18)
  • Les transferts et trajets en en car air conditionné comme prévu au programme.
  • Le logement en chambre double comme mentionné au programme.
  • Les repas mentionnés au programme (B= Breakfast, L= Lunch, D= Dinner)
  • Les visites et droits d’entrée mentionnées au programme :
  • Un guide local francophone au départ de Kunming et jusqu’aux hauts plateaux où prise en charge par la « caravane Liotard »
  • Assurance annulation incluse
  • Encadrement par un accompagnateur francophone 

Ce prix ne comprend pas 
 
  • Les boissons et quelques repas libres,
  • Le port des bagages,
  • Les extras, les dépenses personnelles, …
  • L’assurance assistance/rapatriement (une assurance assistance est obligatoire pour le visa)
  • Les frais de visa
  • Et toute autre prestation non indiquée comme incluse
 
Formalités 
Un passeport international valable 6 mois après le retour. En cas de renouvellement, nous vous demandons d’être en ordre pour la fin janvier 2019.
Un visa d’entrée est obligatoire ( +- 190€ avec les frais de coursiers)

Assurance
Assurance assistance :  Partir bien assurés ! Une assurance assistance-rapatriement est obligatoire pour ce voyage. Si vous êtes déjà assurés, il suffit de nous fournir une copie de votre de police. Si vous n’êtes pas couvert, nous vous proposons l’assurance Touring Travel Protect (assistance-rapatriement, bagages et compensation voyage) au prix de 90€ par personne

Conditions d'annulation individuelle
Si annulation jusqu'à 61 jours avant le départ, les frais par personne seront de 100€
Du 60ème au 45ème jour avant le départ : 30% du montant total
Du 44ème au 30ème jour avant le départ : 50% du montant total
Du 29ème au 15ème jour avant le départ : 75% du montant total
Du 14ème jour au jour de départ : 100% du montant total
 
Voir nos conditions générales Assurances.

Supplément chambre individuelle > 690€