Responsive menu

Espagne verte et le chemin de St Jacques

  Circuits, Culturel Retour à la liste

Avis sur le voyage


Espagne verte et le chemin de St Jacques

Fermer
En savoir plus

Départ le 16 juin 2020. Reporté à 2021


L'Espagne verte est une terre de pèlerinage où le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle conserve sa véritable essence et traverse des paysages d'une beauté singulière.
Ce n’est pas moins de 5 provinces que vous découvrirez au cours de ce voyage ; le Pays Basque, la Castille y Léon, la Cantabrie, les Asturies et la Galice. 
Si les beautés naturelles de cette région ne font aucun doute, c’est aussi là où l’Espagne catholique s’est relevée face à la domination des Maures ; on ne parlera pas de Renaissance mais de Reconquête.
Visiter cette « Terre de légendes et d’aventure », une région peu courue qui vous laissera un souvenir impérissable. 


UTAN namur
 

Programme

  • Mardi 16 juin : Bruxelles - Bilbao - Vitoria

    Départ de Bruxelles avec la vol SN 3713 à destination de Bilbao.
    Décollage à 11h45 et arrivée à destination à 13h40. Pas de service à bord. 
    Après avoir récupérer vos bagages, vous serez acceuilli par votre guide. 
    Direction centre-ville pour une première découverte de la ville de Bilbao et continuation vers Vitoria.
     
    Installation L’hôtel Silken Vitoria 4* 
    Diner et nuitée. 
  • Mercredi 17 juin : Vitoria - Bilbao - Vitoria

    Après le petit déjeuner, départ en direction de Bilbao pour la visite guidée de la ville.

    (En raison de l’Euro 2020, le logement à Bilbao n’est pas possible)

    Visite du Musée Guggenheim, symbole de la ville, et qui est une structure en titane, en verre et pierres calcaires. 

    Dessiné par l'Américain Franck O. Gehry, l'architecture avant-gardiste du bâtiment est la vitrine parfaite de la ville et présente des chefs-d'œuvre de l'art moderne et contemporain.

    La construction du Musée Guggenheim Bilbao se déroula entre octobre 1993 et octobre 1997. L’emplacement choisi, sur un méandre de la ria et au détour d’un ancien quai industriel, permit la récupération de la ria du Nervión pour la ville et sa réurbanisation pour la culture et les loisirs.

    Ensuite promenade dans le vieux quartier.

    Un regard sur les origines de la ville. Un itinéraire intéressant pour découvrir la Bilbao médiévale, ses rues empierrées, ses places et ses coins les plus charmants, témoins de l'intense activité commerciale et portuaire qui a fait croître la ville. Ses murailles, la Cathédrale gothique de Santiago, la Plaza Nueva, l'emblématique église de San Antón et les ruines très anciennes sur lesquelles elle repose, ou encore le Marché très animé de la Ribera, des endroits qui rappellent plus de 500 ans d'histoire et révèlent une vitalité urbaine que le temps semble ne pas altérer.

    Déjeuner dans le centre-ville 

    Apres midi, traversée du Pays Basque par la route panoramique et le parc naturel Urkiola. 

    L'Urkiola rend hommage à la nature. Au fur et à mesure que vous montez, ses forêts luxuriantes disparaissent et vous verrez les prairies avec des animaux au pâturage. Au sommet, la végétation est dénudée et laisse place aux rochers, formant un paradis de contrastes. Ce qui fait d'Urkiola un espace unique est sa propre géographie physique, gardée par des montagnes, des vallées et des rochers, un paradis abrupt. Dans cet environnement vivent plus de 137 espèces d'animaux et 700 espèces de plantes.

    Arrêt au village d’Onate. Située presque au centre du Pays Basque péninsulaire, cette localité s'est développé dans une belle vallée entourée de montagnes recouvertes d'arbres, sauf au sud, où se dresse la montagne calcaire d'Aloña. D'ailleurs Oñati signifie en basque : « endroit où abondent les collines ». Le peintre Ignacio Zuloaga l'a baptisée « La Tolède basque », en raison de son aspect monumental. Se promener à Oñati revient à parcourir un catalogue de styles artistiques presque exhaustif, qui va du gothique des tailles des ermitages, églises et maisons-tour, à l'art d'avant-garde d'Arantzazu. À l'entrée nous attend le monastère et hospice de Bidaurreta, du début du XVIe siècle ; ensuite, pour arriver à la Place des Fueros, l'église de San Miguel et l'Université du Santi Spiritu, nous suivrons un parcours jonché de tours, de palais, de couvents et de demeures seigneuriales qui vont du style gothique au style néogothique. Le monument emblématique d'Oñati est l'Université, avec un portail plateresque de style renaissance. Cet édifice est l'un des plus importants de la renaissance basque. 

    Retour vers Vitoria. 

    Dîner et logement.


  • Jeudi 18 Juin : Vitoria / Santo Domingo de la Calzada / Palencia

    Petit déjeuner à l’hôtel et départ à pied pour la visite de Vitoria.
     
    Fondée à la fin du XIIe siècle, Vitoria-Gasteiz est de nos jours une ville au tracé unique. La capitale basque conserve une vieille ville médiévale parsemée d'endroits pittoresques, comme la plaza de la Virgen Blanca, centre névralgique de la ville, et des monuments historiques, comme la cathédrale de Santa María. Sur cette plaza, se dresse le monument commémorant la bataille de Vitoria. En ce même endroit, se trouve l'église de San Miguel, qui abrite l'image de la Vierge Blanche, patronne de la ville.En partant du centre historique, la ville se déploie harmonieusement dans le nouveau quartier à l'allure romantique et bordé de larges avenues, de jardins et d'édifices qui rappellent l'importance et l'élégance de cette ville 
     
    Continuation vers Santo Domingo de la Calzada et déjeuner. 
     
    Santo Domingo de la Calzada est l'une des villes de la Rioja où l'empreinte du Chemin de Saint Jacques de Compostelle est la plus présente. Ses rues médiévales entrelacées, classées site historique, abritent un précieux patrimoine : les remparts, la cathédrale et l'ancien hôpital de pèlerins. 
    L'ermitage initial fut transformé plus tard en église sous l'invocation du saint et devint ensuite une cathédrale. La construction de cet édifice situé sur la plaza del Santo, en plein centre, débuta en 1158 en style gothique, bien que l'on y trouve quelques éléments de style roman, comme le portail et l'abside, et d'autres de style baroque et Renaissance, comme l'élégante tour isolée.
    En face de cathédrale, se dresse l'ancien hôpital de pèlerins, aménagé aujourd'hui en parador. La construction initiale, du XIIe siècle, est due à Santo Domingo. L'hôpital avait comme fonction l'accueil des pèlerins qui se rendaient à Saint Jacques de Compostelle.    
     
    La gastronomie et les prestigieux vins de la Rioja sont quelques-uns des attraits de cette province, où est née également la langue castillane. Découverte des monastères de Suso et Yuso, à San Millán de la Cogolla  
     
    Continuation vers Palencia en passant par Vivar del Cid. 
    Le nom de Rodrigo Diaz de Vivar ne vous dit peut-être rien. Cet Espagnol est en effet mieux connu sous son surnom : le Cid Campeador !
     
    Rendu célèbre en France en 1637 par Pierre Corneille, en Espagne il est depuis longtemps un héros national en dépit d'une moralité contestable.
    Capitaine de Sanche II le Fort, le premier roi de Castille, Rodrigo (Rodrigue) s'illustre au combat et acquiert le nom de Campeador (« vainqueur de batailles » en espagnol). À la mort de Sanche II, en 1072, il passe au service d'Alphonse VI le Brave, roi de León. En 1074, celui-ci lui donne pour épouse une parente, doña Jimena (Chimène). En 1081, banni de Castille par le roi qui craint son ambition, il est contraint à l'exil. Il se met alors au service de Yusuf al-Mutaman, l'émir de Saragosse. Les musulmans, auprès desquels il combat désormais, lui donnent le titre de Al-Sayyid (« seigneur » en arabe dialectal). En 1095, il s'empare de Valence où il règne jusqu'à sa mort3.
     
    Installation hôtel Eurostars Diana Palace 4* à Palencia. 
    Dîner et nuitée. 

  • Vendredi 19 Juin : Palencia / Burgos / Palencia

    Petit déjeuner à l’hôtel et départ pour Burgos. 
     
    À l'origine, Burgos était une bourgade militaire qui devint peu à peu, au cours du Moyen Âge, une ville commerçante pourvu d'un grand pouvoir économique. Cette évolution est due en partie à sa qualité de capitale du royaume unifié de Castille et Léon (entre les Xe et XVe siècles), à son emplacement privilégié sur le Chemin de Saint-Jacques et à son monopole du commerce de la laine mérinos. La ville telle que nous la connaissons aujourd'hui est fortement imprégnée de cette splendeur passée. L'ancien quartier médiéval se déploie au pied de la colline du château, une colline fortifiée qui offre de magnifiques vues sur la ville.
     
    Burgos, capitale provinciale de la communauté autonome espagnole de Castille-et-León, se distingue par son architecture médiévale intacte. Son monument le plus emblématique est la cathédrale gothique française Sainte-Marie inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco et dont les 3 portes principales sont surmontées de clochers ouvragés. À l'intérieur se trouve la Capilla del Condestable, une chapelle décorée de sculptures de saints et abritant le tombeau du Cid (Rodrigo Díaz de Vivar).
    Le musée de la cathédrale expose de nombreuses pièces d'orfèvrerie (des images en argent, des ostensoirs, des croix et différents objets liturgiques), des peintures, des sculptures, des documents, des codex (du Xe au XVIe siècle) comme la Bible de Cardeña, des tapisseries, ainsi qu'une collection de peintures flamandes sur bois.
     
    Déjeuner à Burgos. 
     
    Visite de la vieille ville et de la Casa del Cordon.
    La Casa fut construite selon les souhaits des Connétables de Castille au XVe siècle. Simón de Colonia en fut l'auteur. Il servit de lieu de rencontre entre les Rois Catholiques et Christophe Colomb au retour de son deuxième voyage aux Amériques. C'est aussi là que se célébrèrent les Cortes de 1515, à l'occasion desquelles fut approuvée l'union entre les royaumes de Navarre et de Castille. Ce fut un édifice emblématique pour la monarchie de l'époque. Tous les Habsbourg eurent l'occasion de loger au moins une fois dans cette maison. Son nom fait allusion au cordon d'un franciscain qui encadre le porche principal.
     
    Retour vers Palencia pour le dîner.
    Nuitée à l’hôtel.

  • Samedi 20 Juin : Palencia / Fromista / Carrion de Los Condes / Léon

    Petit déjeuner à l’hôtel et départ en direction de Fromista.
     
    Capitale incontestée du style roman de la région de Palencia, la ville de Frómista est aussi un important noeud de communication et lieu de passage du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Des églises comme celles de San Pedro et Santa María comptent parmi les charmes à la base de l'offre culturelle de la localité, tout comme l'ermitage de Santiago et sa représentation de la Virgen del Otero. Mais le plus beau bijou de Frómista est l'église San Martín, une oeuvre d'art devenu tout un symbole. Ce temple, fondé en 1035, se distingue par la pureté de ses lignes et un parfait équilibre entre art architectural et décoration somptueuse. Toute une splendeur de lumière, de couleurs et de lignes, qui suppose un jalon important du style roman de Saint-Jacques. 
     
    Déjeuner dans la ville de Fromista 
     
    Continuation vers Leon en passant par le village de Carrion de Los Condes. 
    Ville de grande importance sur l'ancien Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Son origine médiévale se laisse deviner dans plusieurs de ses monuments et dans sa vieille ville.L'édifice le plus distinctif de Carrión de los Condes est l'église Santiago, célèbre pour son splendide Cristo en Majestad ou Pantocrator. Il faut noter également la frise de l'église Santa María del Camino, ornée d'une Adoration des Rois, et le couvent Santa Clara, fondé au XIIIe siècle, avec son église et son Musée annexe, où sont exposés divers sculptures et ornements, ainsi qu'une Pietà de Gregorio Fernández. Aux abords de la ville, près du pont médiéval, se tient le monastère de San Zoilo, un ancien refuge de pèlerins dont la construction débuta au Xe siècle, duquel se détache le cloître renaissance, véritable prodige de décoration et de technique dû à Juan de Badajoz.
     
    Petite balade sur le chemin de St Jacques.
     
    Continuation vers Leon.
    Arrivée installation hôtel Abad San Antonio 4*.
    Dîner et nuit 

  • Dimanche 21 Juin : Léon

    Petit déjeuner à l’hôtel et visite du centre de Léon.
    Ancien cantonnement de la légion romaine, Leon devint au Moyen-âge, la capitale d’un des royaumes qui menèrent la Reconquête.
     
    La Cathedrale de Léon est la plus coloriste de toutes et celle qui arbore la robe la plus lumineuse. C'est un exemple parfait du gothique français reflété dans la pureté ascensionnelle de ses lignes et dans la merveilleuse composition des vitraux qui baignent de lumière l'intérieur du bâtiment. Elle réunit une collection unique: 737 vitraux sur une surface de 1765 mètres carrés réalisés de façon continue entre les siècles XIIIe au XXe. La Pulcra Leonina, qualificatif latin traduisant sa beauté, est née au XIIe siècle ayant la vocation d'être la cathédrale la plus grande de l'époque. Elle n'y a pas réussi mais, par contre, elle est devenue l'une des plus belles du gothique espagnol. Elle est construite sur les terrains qui occupaient des thermes romains du IIe siècle que, 800 ans après, le célèbre roi Ordoño II a transformé en palais. Ses portes, sa superbe rose, le ch'ur (l'un des plus anciens du pays) et la délicatesse de certaines figures, comme celle de la Virgen Blanca, tellement vénérée. 
     
    La collégiale Royale San Isidoro compte parmi les principaux témoignages d'art roman d'Espagne. Elle fut construite sur les fondations d'une église consacrée à saint Jean Baptiste, démolie en 988 par al-Mansur, puis reconstruite par Alphonse V. Sur ordre de Ferdinand Ier, un nouveau temple fut érigé, qui acquit une grande importance une fois que les reliques de saint Isidore et de saint Vincent y furent transférées. La collègiale abrite également le Panteon Royal où reposent plus de 20 rois et reines. 
     
    Déjeuner en ville.
     
    Continuation de la visite à pied de la ville. 
    À côté de la mairie, nous trouvons le quartier de San Martín, qui s'étend autour de la place et de l'église du même nom. Dans ce quartier, nous pouvons admirer de nombreux hôtels particuliers et anciennes demeures, telles que la Casa de las Carnicerías et le palacio du Conde Luna. Ce qui fut le centre de distribution de viande pour la ville occupe un immeuble du XVIIe siècle, transformé aujourd'hui en salle d'exposition. Le palais, de son côté, conserve un portail du XIVe siècle, de style gothique avec quelques influences arabes, ainsi qu'une grosse tour bosselée. L'église de San Salvador de Palat del Rey vaut également une petite visite, étant la plus ancienne de la ville (du Xe siècle)
     
    Retour à l’hôtel. Dîner et nuit

  • Lundi 22 Juin : Léon / Oviedo

    Petit déjeuner à l’hôtel et route vers Oviedo. 
     
    Ce matin, vous prendrez la route vers les Asturies. Vous traverserez des paysages grandioses, témoins d’une nature préservée. Arrêt au Puerto de Pajares, col qui fait la frontière entre les provinces des Asturies et de Léon. Magnifiques paysages de la cordilière cantabrique à 1378m d’altitude.
     
    Continuation vers Oviedo et déjeuner en cours de route. 
    Avant d’entrer en ville, visite de la Santa Maria de Naranco, un palais devenu temple, d’où vous aurez une belle vue panoramique sur la ville. 
    La structure architecturale de cette ancienne résidence du roi Ramire Ier, transformée plus tard en église, a servi de référence aux constructions romanes. Monument de style préroman situé sur un versant du mont Naranco, il appartient à l’ensemble des monuments d’Oviedo et du royaume des Asturies classés au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Le roi Ramire Ier, qui ordonna sa construction en l’an 848, l’utilisait comme palais royal ; il sera ensuite converti en église. 
     
    Oviedo, , a toujours été très liée, depuis l'époque de sa fondation (au VIIIe siècle), avec la monarchie asturienne, devenant même la capitale du royaume, seule enclave chrétienne de la péninsule ibérique au 9è siècle. Ceci explique pourquoi la vieille ville garde cette ambiance médiévale. Établie sur une butte, au coeur d'un bassin verdoyant, Oviedo, en latin Ovetum, est la capitale de la principauté des Asturies. Contrastant avec la cité moderne, la vieille ville autour de la cathédrale est pleine de charme. Le quartier historique se compose de jolies placettes animées, de rues piétonnes décorées de sculptures et de beaux édifices de l'art asturien déclarés Patrimoine de l'humanité. Les places et placettes invitent au repos, tout comme les chigres (bars à cidre).
    La cathédrale d'Oviedo est le point de départ de toute promenade dans les rues avoisinantes. Cette cathédrale fut exécutée en style gothique flamboyant. Sa tour, sa rosace et son portique d'entrée veillent sur les plus grands trésors des Asturies. La chapelle de San Miguel, ou Cámara Santa, garde le Coffre saint, la Croix de los Ángeles et la Croix de la Victoria, autant de reliques qui étaient déjà vénérées par les pèlerins se rendant à la ville sainte de Saint Jacques de Compostelle. Ces symboles sont présents sur les blasons d'Oviedo et de la Principauté des Asturies.
     
    Installation à l’hôtel Eurostars Palacio Cristal 4* à Oviedo.
    Dîner et nuitée.

  • Mardi 23 Juin : Oviedo / Cangas de Onis / Oviedo

    Petit déjeuner à l’hôtel et départ pour Cangas de Onis.  
     
    Après la chute du royaume wisigoth en 711, des résistants aux Omeyyades se réfugient au nord de la péninsule Ibérique, dans la cordillère Cantabrique, et choisissent pour roi, en 718, Pélage, fils de Favila, un noble de la cour du roi wisigoth Égica. Pélage, premier roi des Asturies, fixe sa capitale à Cangas de Onís et prend la tête du mouvement de résistance. Il refuse de payer des tributs aux Omeyyades et, après avoir renforcé son armée avec plus de combattants qui continuent d'arriver, il attaque quelques petites garnisons omeyyades stationnées dans la région. La bataille de Covadonga, qui se déroule pendant l'été 722, oppose le califat omeyyade au royaume des Asturies. C'est de la victoire asturienne que l'on fait usuellement commencer la Reconquista, qui ne s'achèvera qu'en 1492, soit 770 ans plus tard. Pélage est inhumé dans une grotte-chapelle de Covadonga.
     
    Déjeuner en cours de route. 
     
    Découverte du parc national de Los Picos de Europa. 
    C'est ici que se trouvent les plus hauts sommets de la Cordillère Cantabrique, théâtre de l'histoire légendaire des Asturies. Une série de plissements et de glaciations ont engendré un paysage tortueux, déformé par le gel et par l'effet de l'eau sur la pierre calcaire qui ont donné lieu à un karst de montagne grandiose. Les trois principaux massifs de cette merveille de la nature, le massif oriental ou d'Andara, le massif central ou des Urrieles et le massif occidental ou de Cornión, sont délimités par de profondes vallées et des gorges, creusées par le passage des langues aiguisées des glaciers et par la force de l'eau des rivières qui, aujourd'hui encore, continuent de façonner la pierre à leur gré et à dissoudre le calcaire. Le parc national des Pics d'Europe est le premier en Espagne à avoir intégré en 1918 cette catégorie. 
     
    Après cette magnifique journée en pleine nature, retour à Oviedo pour le repas du soir et la nuitée.

  • Mercredi 24 Juin : Oviedo / Santiago de Compostella

    Petit déjeuner à l’hôtel et départ en direction de « la Costa Verde ».
     
    La mer Cantabrique borde les 350km de la côte des Asturies, terre des familles de pêcheurs et lieu de passage des pèlerins depuis des siècles. Dix-huit villages côtiers, plus de deux cents plages, tours de guet, falaises abruptes, belvédères, parsèment un littoral sculpté de façon arbitraire et majestueuse par la force des vagues. Ce littoral a inspiré des écrivains et des peintres, a été le témoin d'évènements historiques.
     
    Arrêt au village de Cudillero. 
    Cudillero est un petit port de pêche pittoresque, adossé au versant d'une montagne. Il possède d'étonnantes maisons suspendues, munies d'auvents et de fenêtres aux couleurs vives, distribuées sur les falaises abruptes, en forme de fer à cheval, qui encerclent le port. 
     
    Ensuite continuation vers Luarca. 
    Caché sur la côte asturienne, Luarca est un village paisible, aux maisons blanchies, qui conserve tout le charme et l'intérêt de sa tradition de pêche.Construit tout autour d'une anse en forme de «S», entre des falaises escarpées, le vieux centre de Luarca, son front de mer et son port forment un ensemble qui vaut la peine d'être vu. Une petite rivière partage le village en deux, mais de multiples ponts étroits se chargent de l'unifier à nouveau. 
    Déjeuner en cours de route.
      
    Continuation vers Ribadeo. 
    Les armoiries de Ribadeo nous rappellent que c'est ici qu'est gardée la clé qui ouvre la porte de Galice, une clé en or découverte dans la mer. Située entre la Galice et les Asturies, la ria de Ribadeo est un étroit bras de mer d'environ 10 km jonché de bateaux à voile latine qui sillonnent l'embouchure du fleuve Eo. La ria fait partie de la Réserve de la Biosphère. Ses zones humides recèlent des crabes, saumons, truites... et sur ses rives bordées de pins, d'eucalyptus et de lauriers, des volées de canards, foulques et hérons cendrés trouvent refuge en hiver, confortablement installés à côté des maisons colorées des anciens Européens revenus fortunés des Amériques.
     
    En fin de journée, arrivée à Santiago de Compostella.
    Installation à l’hôtel Hesperia Peregrino 4*.
    Repas du soir et nuitée.

  • Jeudi 25 Juin : Santiago de Compostella

    Petit déjeuner à l’hôtel et visite de Santiago de Compostella, capitale de la Galice.
    Une ville qui accueille chaque année des millions de visiteurs en provenance du monde entier, beaucoup d'entre eux après avoir parcouru le chemin de Saint-Jacques. Son centre historique a été inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. 
     
    Visite de la ville, Place del Obradoiro et de la Cathédrale. 
     
    La cathédrale
    Au IXe s., l'évêque Théodomir d'Iria Flavia identifie un temple romain comme la tombe de l'apôtre saint Jacques. À la suite de cette découverte, le roi Alphonse le Chaste ordonne la construction d'un modeste temple autour de la construction païenne en question. La multiplication des pèlerinages et l'établissement d'une certaine stabilité après les attaques arabes débouchent sur une nouvelle construction, qui débute en 1075, sous le règne d'Alphonse VI et sous la direction de l'archevêque Diego de Peláez. C'est ainsi que commence la construction de la cathédrale romaine, qui se poursuit sous l'archiépiscopat de Diego Gelmírez et qui ne s'arrêtera plus avant de devenir le grand temple que nous pouvons contempler aujourd'hui. La cathédrale est construite à partir de granit taillé et sa toiture est recouverte de pierres plates faites dans le même matériau. Construction romane en forme de croix latine : bras longitudinal et transept à trois vaisseaux, déambulatoire dans le prolongement de la nef centrale et tribune qui parcourt tout le périmètre ; chapelles latérales disposées de façon ordonnée tout le long du temple et possédant chacune un espace privé, seules quelques-unes de l'époque romane ont été conservées dans le déambulatoire. Vaisseaux latéraux recouverts par une voûte en arête, vaisseau central à voûte en berceau surhaussée et soutenue par des arcs-doubleaux et triforium à moitié d'arc. La façade côté Acibechería est néoclassique (Ventura Rodríguez et Lois Monteagudo). La façade côté Praterías, romane, est un exemple d'iconographie médiévale. La porte sainte, baroque (1611), ne s'ouvre que les années saintes. La façade côté Obradorio (Fernando Casas y Novoa, 1738-1750) est une combinaison de pierre et de verre, ce qui met en valeur le grande baie vitrée du corps central, l'une des plus grandes d'avant la révolution industrielle. Classée monument historique et artistique en 1986.
     
    Déjeuner en cours de route.  Dîner et nuitée

  • Vendredi 26 Juin : Santiago de Compostella / Porto / Bruxelles

    Petit déjeuner à l’hôtel.
    Départ vers l’aéroport de Porto pour le vol direct SN3810 à destination de Bruxelles.
    Décollage à 15h50 et arrivée à Bruxelles à 19h10. 

Prix par personne :

Prix par pers. en ch double 2095€    (1er acompte 630€ - solde 1465€)        
Prix par pers. en ch. single 2560€    (1er acompte 760€ - solde 1800€) 

Assuré à partir de 25 personnes - Date limite d’inscription : 15/04/2020


Ce prix comprend
  • Les vols A/R Bruxelles / Bilbao // Porto / Bruxelles avec Brussels Airlines ;
  • Les taxes d’aéroport et supplément fuel connu à ce jour ;
  • Les transferts et transport en autocar selon itinéraire ;
  • Le logement en hôtels 4**** (base chambre double) ;
  • La pension complète du déjeuner du 1er jour au petit déjeuner du 11ème jour – déjeuner 2 plats – dîner 3 plats.
  • Les boissons à table ¼ eau + ¼ vin)
  • Le guide officiel francophone (Alessandro) pendant les excursions et les guides locaux dans certaines villes.
  • L’accompagnement UTAN
  • La navette aller et retour au départ de Namur

Ce prix ne comprend pas 
  • Les assurances voyages (annulation / assistance-rapatriement – bagages)
  • Les pourboires, extras et dépenses personnelles, le port des bagages aux hôtels.
  • Toute prestation non mentionnée précédemment.
 
 
Formalités 
 
Pour les ressortissants belges : Carte d’identité nationale valable 6 mois après le retour.

 
Assurances proposées : "All in" de Touring

Pour votre sécurité, il est important d’être bien couvert en assistance lors d’un voyage à l’étranger. 
Il est également important d’être couvert en annulation afin que les frais en cas d’annulation (voir ci-dessous) vous soient remboursés. (Sous réserve d’acceptation par l’assureur). 
 
En collaboration avec Touring, nous vous proposons une assurance « All in » au prix de 146€ en double et 180€ en single, 7% du montant du voyage. 
Cette assurance couvre l’annulation, la compensation voyage, l’assistance/rapatriement et les bagages.
 
Si vous êtes déjà couvert en annulation et assistance, merci de communiquer votre numéro de police et la compagnie d’assurance lors de votre inscription.
 

Conditions d'annulation

plus de 60 jours avant le départ 50€ par personne
de 60 à 45 jours avant le départ 20% du montant total 
de 44 à 30 jours avant le départ 40% du montant total
de 29 à 16 jours avant le départ 60% du montant total
de 15 jour au jour de départ 100% du montant total 
 

Prix par pers. en ch. single 2560€