Responsive menu

Merveilleuse Crète, avec "7 Dimanche"

  Circuits Retour à la liste

Avis sur le voyage

 

Merveilleuse Crète, avec "7 Dimanche"

Fermer
En savoir plus

Départ le 26 septembre 2019. Séjour de 8 jours / 7 nuits.

Au départ de Bruxelles.


En collaboration avec le journal 7 Dimanche, nous vous proposons ce programme EXCLUSIF.




 

Informations

Aux confins de l’Europe et de l’Orient, face à l’Afrique, la Crète est mythique à plus d’un titre. Dans la mythologie grecque, Minos y est né, fruit des amours de Zeus et de la belle Europe qui eurent la bonne idée de s’assoupir, à l’heure de la sieste, sous un platane à Gortyne... Cette île sauvage et montagneuse offre des paysages parfois austères, hérissés de pics rocheux chauffés à blanc par le soleil et balayés par les vents chauds d’Afrique. La côte sud de la Crète n’est-elle pas baignée par la mer de Libye ? Cette aridité très orientale est atténuée par l’immense manteau vert opaque des oliviers. Dans des vallons ou sur des collines perchées, des monastères orthodoxes et des chapelles toutes blanches traversent les âges. Des plages se révèlent dans leur solitude de galets et de sable. En sortant un peu des centres animés, vous découvrirez des petites vallées oubliées et des villages traditionnels de montagne, avec leurs kafenia fréquentés par de vieux sages à moustache. Soignés au fameux « régime crétois », les anciens sirotent tranquillement le raki, nous redonnant le goût du temps qui passe lentement... 
Mettez-vous donc à l’heure crétoise, et partez à la découverte de cette île qui fut l’un des berceaux du monde occidental. 

Programme

  • 26/09/2019 : Bruxelles - Heraklion

    Rendez-vous des participants à l’aéroport avec votre accompagnateur, formalités d’enregistrement et envol à destination d’Héraklion avec le vol SN3255. Décollage à 05h55 et arrivée à 10h20. 
    Accueil par notre équipe à l’aéroport d’Héraklion et départ pour un tour d’orientation de la ville d’Héraklion
    Déjeuner en ville façon « Greek Street Food ». 

    Les premiers habitants du site actuel d'Héraklion furent les Arabes qui s'y établirent entre 824 et 961. Seules quelques traces permettent d'affirmer que, du temps de la civilisation minoenne, existait à cet endroit un petit port de mouillage servant à Cnossos et qui se serait appelé Iraklia, nom tiré du dieu Héraclès. Les envahisseurs arabes installèrent à cet emplacement une ville fortifiée qui devint rapidement une plaque tournante de commerce dans l'est de la Méditerranée. Cette ville s'appelait El Khandak en raison des larges et profonds fossés qui entouraient les remparts, car khandak signifie " fossé " en arabe. Ce nom fut modifié en Khandakos, lorsque les Byzantins menés par Nicéphore Phokas en devinrent maîtres en 961. A leur tour, les Vénitiens s'en emparèrent et modifièrent le nom en Candie qui devint rapidement le nom de désignation de l'ensemble de l'île. Pendant les quatre siècles au service de la République, Candie connut une importante croissance et s'agrandit considérablement. Les principaux édifices furent alors construits, servant de relais à l'autorité de Venise. C'est à la même époque que les notables de la République s'y construisirent de superbes demeures secondaires dans la vieille ville. Entre 1648 et 1669, un long siège de 21 ans mit néanmoins fin à la prospère domination italienne, relayée par les Turcs. Héraklion fut ainsi la dernière ville de Crète à tomber sous le joug des envahisseurs turcs. Avec l'arrivée des Turcs, la ville changea à nouveau de nom pour devenir Megalo Kastro (Grande Forteresse). Pendant les deux siècles suivants d'occupation ottomane, Héraklion perdit de son prestige et de sa grâce pour n'être plus qu'une base militaire autoritaire. Depuis les années 1960, Héraklion est devenue le symbole de l'ouverture de la Crète au tourisme et c'est ainsi qu'en 1971 elle reprit son statut de capitale de l'île. 

    Transfert vers le Grand Hotel Resort 4* - Installation dans vos chambres, temps libre. Dîner à l’hôtel. 
  • 27/09/2019 : Arrière-pays et civilisation minoenne

    Après le petit-déjeuner, départ pour une première journée de découvertes de paysages et de sites historiques. 
    Vous commencerez cette journée en traversant une superbe vallée plantée de vignobles et d’oliveraies ; la vigne et les olives sont les deux piliers de l’agriculture crétoise. Arrivée au Monastère d’Agarathou, bâtit sur une petite colline. L’histoire de ce lieu est fortement liée à celle de l’ile. 

    Le monastère d’Agarathou, un des plus anciens monastères de Crète (fondé à la 2e période byzantine), est consacré à la Vierge. Dès la seconde moitié du 16e siècle, l’on réalise des travaux de fortification qui lui donne une forme nouvelle. Sous l’occupation vénitienne, il était le lieu d’éducation et de formation d’éminents hommes du clergé. Sous l’occupation ottomane, rien ne rappelait plus l’ancien foyer d’éducation et de culture. L’église fut reconstruite en 1894 et, une fois l’occupation ottomane achevée, le monastère regagna son ancien prestige. Selon la tradition, sous l’arbre, l’on découvrit l’icône de la Vierge en l’honneur de laquelle le monastère fut créé. C’est pourquoi l’arbre est considéré sacré. Il s’agit d’un vestige du culte des arbres sacrés qui existait en Crète préchrétienne et que l’on retrouve également dans d’autres monastères et lieux du culte, sur l’île. 

    Ensuite, continuation vers le très connu site de Knossos et visite de ce fabuleux Palais Minoen. 

    Parce que le roi de Crète, Minos, signe l'apogée de son empire avec le palais de Knossos, nous trouvons des mythes qui perpétuent cette grandeur et majestuosité dans des tons fantastiques et héroiques... Le mythe le plus marquant, le labyrinthe du minotaure, fait sans doute référence à la monumentale compléxité du palais et des scènes de tauromachie qui s'y déroulaient... 

    Déjeuner à Héraklion en taverne. 
    Visite du musée archéologique d’Héraklion qui rassemble une collection extraordinaire d'objets découverts sur les sites minoens de Crète. Parmi cet ensemble, de véritables chefs-d’oeuvre dévoilent un art d'une grande finesse. Ne manquez pas les fresques, le vase à libations en forme de tête de taureau et les déesses aux serpents de Knossos, les vases dits de Kamares, le disque de Phaestos, l'un des plus grands mystères de la cryptologie et le pendentif aux abeilles en or de Malia... 
    Retour à l’hôtel et dîner. 

  • 28/09/2019 : Cap au Sud

    Petit déjeuner et cap au Sud, pour regagner le site de Gortyne. 

    Gortyne est devenue la ville la plus importante de la région au milieu de l’an 1000 avant JC, prenant la place de Phaistos. Les monuments les plus intéressants à voir sur le site sont les vestiges d'une acropole fortifiée, le temple d'Athéna, un théâtre antique et l'Odéon, qui a était utilisé pour des spectacles, récitals et animations musicales. En outre, vous pourrez voir à l'arrière du site, le célèbre et rare platane au feuillage persistant de Gortyne qui aurait fait de l’ombre aux invités des noces de Zeus et Europe. Découvrez également le code de Gortyne, aussi appelé « la Grande Inscription » gravé sur douze colonnes. Ces textes traitent des questions de droit civil et sont extrêmement progressistes et libéraux. Il s’agit non seulement des lois des cités-États crétoises, mais aussi du plus ancien code de droit grec. Il est considéré comme la plus grande contribution de la Crète classique à la culture mondiale

    Continuation par la visite du Palais Minoen de Phaestos, site occupé dès la fin de l’âge de bronze où vous pourrez voir les vestiges de plusieurs palais reconstruits les uns sur les autres ; parce que détruits à la suite de catastrophes naturelles. 

    Selon la mythologie, Phaistos était gouverné par Radamanthe, le frère de Minos, réputé comme celui-ci pour la sagesse et la justesse de son gouvernement. Homère cite Phaistos comme la ville aux grand nombre d’habitants, ceux-ci auraient participés à la guerre de Troie. 

    L’endroit, comme tous les sites antiques, était superbement choisi : on domine toute la plaine fertile de la Messara ! 
    Déjeuner dans une taverne dans la région de Matala et temps libre pour profiter de la plage. 
    Diner et nuit à l’hôtel à Réthymnon. 

  • 29/09/2019 : Découverte de la Crète sauvage

    Après le petit-déjeuner, départ pour la crète « sauvage », de villages en villages. 
    Première halte dans un village de bergers situé en altitude à l’entrée du plateau de Nida et au pied du Mont Psiloritis. Poursuite vers Axos, village qui comptait le plus grand nombre d’églises byzantines mais aussi de centenaires. 

    Selon la mythologie, Axos, héros légendaire et petit-fils de Pasiphaé et Minos, fût le fondateur du village. En effet, les découvertes archéologiques ont montré que le village d’Axos a hérité d’une longue histoire. On dit qu’il aurait été créé par les anciens habitants de la Crète forcés de se réfugier dans les montagnes quand les Doriens ont envahi la Crète. Une autre hypothèse soutenue par les historiens serait que le village aurait été fondé au cours de la période géométrique. Quoi qu’il en soit, il s’agissait d’une ville indépendante, puissante et riche qui contrôlait toute la région d’Epano Axos. La ville a continué à être habitée à l'époque romaine, s’est développée durant la période byzantine comme en témoignent les 46 églises byzantines qui ont été construites à l’époque, parmi lesquelles 9 existent encore. 

    Margarites, village de potiers qui perpétue une tradition remontant à la plus haute antiquité. Les artisans confectionnent de grandes jarres (pithoi), et autres amphores. 
    Découverte du haut lieu de la Résistance Crétoise, le Monastère d’Arkadi

    Le plus célèbre monastère de Crète, symbole de la lutte pour la liberté. Construit par les vénitiens en 1 538, d'une architecture imposante, marie des éléments romans et baroques. Durant la révolte des crétois, en 1 866, contre l'occupant turc, les 900 assiégés, en désespoir de cause, ont préféré faire exploser leurs réserves de munitions et mourir, plutôt que de se rendre. Cet héroïsme a ému l'occident, notamment Garibaldi et Victor Hugo, qui ont épousé la cause de l'indépendance crétoise. 
    Nikos Kazantzakis dans son livre "La liberté ou la mort" s'inspire de ce drame. 

    Déjeuner en taverne à Rethymnon et tour d’orientation dans la vieille ville vénitienne. 
    Temps libre pour profiter soit des commerces, s’installer en terrasse d’un kafenion. 

    Rethymno, la belle cité vénitienne : (La Rethymna des minoens) est une ville particulièrement authentique et riche en manifestations culturelles. Les monuments de la vieille ville témoignent de sa longue histoire séculaire. Le port vénitien, la citadelle (Fortezza), la Grande Porte, la Loggia, la Basilique Saint François, les fontaines ... 
    Tour à tour occupée par les Byzantins, les Sarrasins, les Génois et enfin les Vénitiens en 1210, Rethymno garde de très belles constructions du passé, qu'elle a su préserver. Le redoutable pirate Barberousse, à la solde des Ottomans, fit régner la peur et mena de nombreuses attaques contre la ville. La domination turque a duré plus de 200 ans. Les conquérants se sont installés dans les manoirs vénitiens, les ont enrichis de leur propre style architectural et ont accentué leur présence en construisant des minarets et des mosquées. C'est ainsi qu'apparaissent les "Sachnisia" : balcons en bois, aujourd'hui amoureusement entretenus par les Réthymniotes. C'est ici aussi que prit naissance la Renaissance Crétoise, à laquelle contribuèrent généreusement, au 16ème siècle, les intellectuels rethymniotes de la "Vénétocratie". 
     
    Retour à l’hôtel et dîner. 
  • 30/09/2019 : Journée libre à l’hôtel

    Petit déjeuner 
    Journée Libre en pension complète avec boissons à table. 
    Profitez de cette journée de détente et des facilités de l’hôtel. 
    Nuitée à l’Hôtel 

  • 01/10/2019 : Les remparts de Spinalonga

    Après le petit-déjeuner, 
    Premier arrêt à Kritsa, à l’entrée du village trône depuis le XIIIe siècle la très coquette église de Panagia Kera, avec à l’intérieur de belles fresques pariétales. 

    Ceux qui ont pu voir le film de Jules Dassin, « Celui qui doit mourir », adapté du roman de Kazantzakis, « Le Christ crucifié », reconnaîtront les ruelles de Kritsa comme toile de fond de cet hymne à la résistance grecque devant l’occupation turque (la place centrale du village porte d’ailleurs le nom de son actrice de prédilection et épouse). Le choix de Dassin n’a rien d’étonnant, puisque Kritsa est le lieu de naissance de Rhodanthe, surnommée Kritsotopoula, jeune fille héroïque dans sa lutte contre l’occupant et qui batailla avec les rebelles crétois dans des habits d’homme, jusqu’à tomber en 1823, sous les balles turques. 
    Enfin, Kritsa est surtout fameuse pour sa Panagia Kera, église à trois nefs et coupole, dédiée à la Dormition de la Vierge, située sur la route du village. De l’extérieur, ce bâtiment un peu lourd n’éveille pas la curiosité. Mais une fois le seuil franchi, les couleurs vont littéralement… retentir, sonner, carillonner. 

    Balade dans les rues, sur le port et autour du lac d’Agios Nikolaos 
    Déjeuner à Elounda en taverne. 
    Embarquement sur un caïque et traversée de la baie, pour atteindre l’ilot bâtit en forteresse par les vénitiens. 

    L’île de Spinalonga, aussi connue sous le nom d'"île des lépreux ", est un petit îlot fortifié. Face à Elounda, dans la baie de Mirabello, le fort fut construit par les Vénitiens, puis occupé par les Turcs et on a fini par y parquer les lépreux. C’est d’ailleurs eux qui ont rénové le fort, de 1903 à 1957, durant leur séjour dans la dernière léproserie d’Europe. 

    Diner à l’Hôtel 

  • 02/10/2019 : Dans l’antre de Zeus - Lassithi - Grotte de Dikti

    Petit déjeuner, 
    A l’entrée du plateau de Lassithi, visite du monastère de Panagia Kera, où résident encore une communauté de nonnes. 

    Situé à une altitude de 800 à 850 mètres, le plateau du Lassithi couvre une surface de 25.000 m². Peuplé depuis le néolithique, il fut longtemps inhabité jusqu'en 1463 et sa transformation par les Vénitiens en lac. Le plateau est un tapis vert isolé de tous côtés par les montagnes de la chaîne Dikti. Il a été considéré de tout temps comme le grenier agricole du pays et les moulins servaient à puiser l’eau des nappes phréatiques nécessaire à l'arrosage quotidien des champs de céréales et de pomme de terre. Ce sont ces éoliennes qui ont rendu le plateau célèbre mais plusieurs ont disparu et sont remplacées par des pompes électriques. Dans le passé, la plaine était irriguée par près de 10.000 moulins à vent, scène conçue par des ingénieurs vénitiens en 1464. Bien que très peu de moulins à vent soient encore en service aujourd'hui, ils créent toujours une vue splendide dans les montagnes. 

    Descente dans la grotte de Dikté, qui selon la mythologie grecque, est le lieu où résidait Zeus, le dieu des dieux dans sa petite enfance. 

    Quand elle attendit un nouvel enfant, Rhéa fut prise de désespoir. Elle ne savait que faire pour le sauver. Elle courut alors chez ses parents, Ouranos et Gaïa, qui lui conseillèrent d'aller enfanter en Crète, dans une grotte de la montagne Dicté, parfaitement au coeur d'une forêt épaisse. C'est dans cette grotte sacrée que Rhéa mit son enfant au monde puis elle le confia aux nymphes et aux néréides de la forêt qui l'avaient assistée lors de son accouchement. Ensuite, elle rentra en cachette au palais de Cronos et se mit à crier comme si les douleurs de l'enfantement venaient de commencer. Le terrible Cronos crut vraiment que sa femme était sur le point d'accoucher et ne manqua pas de lui renouveler son ordre avec ces paroles impitoyables : « Femme, dépêche-toi d'en finir car je ne supporte pas les cris et apporte-moi l'enfant tout de suite », dit-il en sortant de la chambre de Rhéa. Dès que Cronos eut disparu, elle prit une pierre qu'elle emmaillota pour la camoufler puis la lui donna à la place de son bébé. Cronos, qui ne s'aperçut de rien, avala la pierre, satisfait. L'enfant qui venait d'être sauvé n'était autre que Zeus, le futur maître de l'Olympe

    Poursuite du contournement du plateau jusqu’à Tzermiado
    Déjeuner en taverne a Tzermiado. 
    Route pour Neapoli, pour se rendre sur un domaine oléicole, et visiter son unité de production. 

    Selon la légende, Athéna, déesse de la sagesse, est chargée de remettre à Athènes, un cadeau : l'olivier. 
    Athéna et Poséidon se livraient une lutte sans merci pour posséder Athènes. Poséidon a frappé le sol avec un bâton et a offert aux Athéniens le don de l'eau salée. Athéna en faisant de même a transformé le sol en olivier. 
    Depuis l'olivier a fourni le bois, la nourriture et favorisé le commerce. Athéna en ressort gagnante, la paix est scellée et l'olivier en devient le symbole. 
    Même si la légende d'Athéna et de l'olivier perdure, des preuves de la culture de l'olivier par la civilisation minoenne en Crète en 3500 avant JC demeurent. 
    Au fil du temps, les Minoens en Crète ont perfectionné le processus de culture de l'arbre, il est devenu partie prenante de leur tradition culinaire et a également aidé à générer des revenus par le biais du commerce. Ils ont été les premiers à exporter l'huile d'olive à la fois en Afrique et au Moyen-Orient. 
    Les Grecs ont très vite compris les intérêts nutritifs de l'huile d'olive. Les plus célèbres philosophes et médecins au 7ème siècle avant JC, l'utilisaient comme médicament. Hippocrate, par exemple, traitait ses patients pour diverses pathologies avec de l'huile d'olive. 

    Diner à l Hotel 

  • 03/10/2019 : Retour Héraklion - Bruxelles

    Après le petit déjeuner départ pour l’aéroport et vol retour vers Bruxelles. Décollage à 11h20 avec SN 3256 et arrivée à Bruxelles à 13h55. 

Prix par personne :

En chambre double > 1299€

Supplément chambre single > 150€
 

Ce prix comprend :
  • Le vol a/r au départ de Bruxelles vers Héraklion avec Brussels Airlines, taxes et fuel connus à ce jour (06/02/19) 
  • Les transferts en car Aéroport / Hôtel / Aéroport 
  • Le logement en chambre double à l’hôtel 4* Grand Hôtel Holiday Resort 
  • La pension complète du déjeuner du J1 au petit déjeuner du J8. 
  • Boissons aux repas : un verre de vin et ½ eau par personne et par repas. 
  • Le transport en autocar pour les excursions 
  • Les visites et excursions mentionnées au programme avec guide francophone 
  • Les entrées aux sites et musées indiqués au programme 
  • La taxe de séjour de 3€ par nuit 
  • Accompagnement Voyages Copine 

Ce prix ne comprend pas :
  • Les boissons en dehors des repas.
  • Les pourboires aux guides
  • Les dépenses personnelles
  • Les assurances voyages

Formalités
Carte d’identité valable au moins 3 mois après le retour. 

Assurances
Partez bien assurés !!
En collaboration avec Touring, nous vous proposons une formule tout inclus (annulation – assistance/rapatriement – bagages) au tarif de 95€ par personne.

Conditions d'annulation
Si annulation jusqu'à 61 jours avant le départ, les frais par personne seront de 10% du montant total
Du 60ème au 51ème jour avant le départ : 50% du montant total
Du 50ème au 30ème jour avant le départ : 60% du montant total
Du 29ème au 20ème jour avant le départ : 75% du montant total
Du 19ème jour au jour de départ : 100% du montant total 
 

VOTRE HOTEL:  Grand Hotel Holiday Resort 4 * -  Hersonissos

merveilleuse crète 7D
Situation
Grand Hôtel Resort est situé en lisière d'Hersonissos sur une colline à pente douce, avec vue fabuleuse sur la mer et la montagne en toile de fond, en retrait de la route principale reliant les stations de Hersonissos et Stalis.
Cet impressionnant hôtel moderne et élégant est composé d'un bâtiment principal et de bâtiments de faible hauteur. A seulement 3 minutes en voiture du cœur de la station, la plage la plus proche est à seulement 5 minutes à pied. Si vous cherchez à vous détendre, l'hôtel Grand, avec son service amical est un excellent choix!
A disposition : réception 24h/24, salon, coin internet, ascenseurs, coin TV avec TV satellite, supérette, service de blanchisserie / nettoyage à sec, bijouterie. 3 piscines. Fitness
 
Les chambres
283 Chambres qui disposent de climatisation, téléphone direct, réfrigérateur, TV satellite, sèche-cheveux, coffre-fort (à payer sur place). Salle de bain.
Balcon ou terrasse
 
Restauration
Restaurant principal avec terrasse ou les repas sont proposés sous forme de buffet, show- cooking, 2 fois par semaine Buffet à thème.
Restaurant pour enfants.
Restaurant grec à la carte et restaurant italien à la carte (juin-sept.) Lobby-bar, cocktail-bar (juin-sept.), 3 bars-piscine
 
Les loisirs
Une gamme complète de prestations et activités, avec 1 piscine principale, 1 piscine décontractée dans quartier calme de l'hôtel, 1 piscine intérieure chauffée et leurs terrasses avec chaises longues et parasols.
 
Court de tennis éclairé en nocturne, terrain de beach-volley, Waterpolo, mini foot, tennis de table, échecs géants, salle de jeux avec billard et air hockey, salle de bridge, club de remise en forme avec salle de gym, mini spa avec sauna, bain turc, jacuzzi et massage (avec une gamme de thérapies) (à supplément)
Pour les enfants : piscine pour enfants avec 2 toboggans, aire de jeux extérieure pour enfants, programme d'activités au club enfants (4 à 12 ans).
En soirée, les hommes sont priés de porter un pantalon aux restaurants et lobby-bar
 
 
A noter : le programme pourrait être inversé ou subir des modifications, avec ou sans préavis, indépendamment de notre volonté, pour cause de conditions climatiques particulières, d’évènements liés à la vie locale toujours dans le respect et pour la sécurité du client.
 
Supplément chambre single > 150€